Difficile de faire plus transparent

28/03/2015
Difficile de faire plus transparent

Gilbert Bawara

‘On nous parle de fichier électoral corrompu, de doublons, d’électeurs fictifs. Il n’y a qu’une seule manière de dissiper les craintes. Nous avons sollicité la Francophonie pour nous aider à consolider les listes électorales. La Céni  a demandé à tous les candidats d’envoyer leurs experts pour travailler ensemble avec la mission de la Francophonie. C’est un gage de transparence. Que voulez-cous de plus’, a déclaré samedi Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale, lors d’un déplacement dans la banlieue de Lomé.

Il a également annoncé que chaque candidat recevrait 72 millions de Fcfa pour recruter et envoyer leurs délégués dans les 9.000 bureaux de vote que compte le pays.

Une preuve supplémentaire de la volonté du gouvernement d’organiser un scrutin irréprochable.

Prévue pour se tenir le 15 avril, la présidentielle aura lieu 10 jours plus tard.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.

La rougeole est encore très présente au Togo

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination contre la rougeole, destinée aux enfants de 6 mois à 14 ans, se déroulera du 12 au 18 février au plan national.

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.