Difficile de faire plus transparent

28/03/2015
Difficile de faire plus transparent

Gilbert Bawara

‘On nous parle de fichier électoral corrompu, de doublons, d’électeurs fictifs. Il n’y a qu’une seule manière de dissiper les craintes. Nous avons sollicité la Francophonie pour nous aider à consolider les listes électorales. La Céni  a demandé à tous les candidats d’envoyer leurs experts pour travailler ensemble avec la mission de la Francophonie. C’est un gage de transparence. Que voulez-cous de plus’, a déclaré samedi Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale, lors d’un déplacement dans la banlieue de Lomé.

Il a également annoncé que chaque candidat recevrait 72 millions de Fcfa pour recruter et envoyer leurs délégués dans les 9.000 bureaux de vote que compte le pays.

Une preuve supplémentaire de la volonté du gouvernement d’organiser un scrutin irréprochable.

Prévue pour se tenir le 15 avril, la présidentielle aura lieu 10 jours plus tard.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.