Difficile de faire plus transparent

28/03/2015
Difficile de faire plus transparent

Gilbert Bawara

‘On nous parle de fichier électoral corrompu, de doublons, d’électeurs fictifs. Il n’y a qu’une seule manière de dissiper les craintes. Nous avons sollicité la Francophonie pour nous aider à consolider les listes électorales. La Céni  a demandé à tous les candidats d’envoyer leurs experts pour travailler ensemble avec la mission de la Francophonie. C’est un gage de transparence. Que voulez-cous de plus’, a déclaré samedi Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale, lors d’un déplacement dans la banlieue de Lomé.

Il a également annoncé que chaque candidat recevrait 72 millions de Fcfa pour recruter et envoyer leurs délégués dans les 9.000 bureaux de vote que compte le pays.

Une preuve supplémentaire de la volonté du gouvernement d’organiser un scrutin irréprochable.

Prévue pour se tenir le 15 avril, la présidentielle aura lieu 10 jours plus tard.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.