Difficile de faire plus transparent

28/03/2015
Difficile de faire plus transparent

Gilbert Bawara

‘On nous parle de fichier électoral corrompu, de doublons, d’électeurs fictifs. Il n’y a qu’une seule manière de dissiper les craintes. Nous avons sollicité la Francophonie pour nous aider à consolider les listes électorales. La Céni  a demandé à tous les candidats d’envoyer leurs experts pour travailler ensemble avec la mission de la Francophonie. C’est un gage de transparence. Que voulez-cous de plus’, a déclaré samedi Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale, lors d’un déplacement dans la banlieue de Lomé.

Il a également annoncé que chaque candidat recevrait 72 millions de Fcfa pour recruter et envoyer leurs délégués dans les 9.000 bureaux de vote que compte le pays.

Une preuve supplémentaire de la volonté du gouvernement d’organiser un scrutin irréprochable.

Prévue pour se tenir le 15 avril, la présidentielle aura lieu 10 jours plus tard.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.