Djimon Oré en phase de transition

14/05/2014
Djimon Oré en phase de transition

Piqué au vif de ne pas avoir été invité à participer aux concertations mardi chez le Premier ministre, Djimon Oré, désormais aux manettes de son propre parti, reproche au gouvernement de vouloir vider le contenu de l’Accord politique global (APG).

‘C’est la fuite en avant ce qui se fait à la Primature, cela ne réglera rien. Le problème du Togo, ce ne sont pas des arrangements d’ordre électoral. A l’approche de chaque élection, on invite quelques partis puis on procède à des arrangements pour aller valider des résultats préfabriqués et former après un gouvernement d’union’, a-t-il déclaré mercredi au micro de Victoire FM.

L’ancien ministre UFC du gouvernement d’union estime que ‘ces auto-dialogues, c’est simplement reporter le problème du Togo. S’il doit y avoir un dialogue, cela doit tourner autour de la transition’. Et le chef du FPD de proposer une ‘transition douce’ de 18 mois à 3 ans pour solutionner tous les problèmes.

Djimon Oré, ancien professeur dans un CEG, avait pu accéder à des responsabilités gouvernementales à la faveur de la signature d’un accord politique entre le RPT et l’UFC en 2010. Déçu de ne pas avoir été reconduit l’année dernière, puis exclu de l’UFC, il a créé sa propre formation. Une démarche assez classique au Togo. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.