Dodji Apévon : « Le scrutin à deux tours est une question de justice »

19/11/2009
Dodji Apévon : « Le scrutin à deux tours est une question de justice »

Les deux principaux partis de l'opposition à l'Assemblée nationale, UFC et CAR, réclament l'adoption du scrutin à deux tours pour l'élection présidentielle de 2010.

Ils brandissent la menace du boycott si satisfaction ne leur est pas donnéeMaïtre Dodji Apévon (photo), le président national du Comité du comité d'action pour le renouveau, estime que « le scrutin à un tour ne cadre pas avec le contexte politique actuel de notre pays ».

Replublicoftogo.com : En quoi le scrutin à un tour vous gêne tant ?

Me Dodji APEVON :

La revendication du CAR et de l'UFC pour le rétablissement du scrutin uninominal à deux tours est une question de justice.

En effet, le mode de scrutin que le peuple a majoritairement adopté à l'appel de toutes les composantes politiques de notre pays est le scrutin uninominal à deux tours.

C'est avec ce mode de scrutin que les élections présidentielles de 1993 et 1998 ont été organisées.

Une disposition aussi importante de notre loi fondamentale ne pouvait être modifiée que sur un large consensus de la classe politique, ce qui n'est pas le cas en l'espèce puisque c'est le RPT seul qui a unilatéralement introduit en Décembre 2002 le scrutin uninominal à un tour.

Je voudrais ici souligner que le scrutin à un tour ne cadre pas avec le contexte politique actuel de notre pays.

En effet, comme nous le savons tous, notre pays traverse une crise sans précédent depuis des décennies, crise qui s'est exacerbée avec l'élection présidentielle de 2005.

L'élection présidentielle de 2010 doit permettre à notre pays de dégager un dirigeant qui recueille une large majorité pour opérer les grandes reformes et remettre ainsi le Togo sur la voie du développement. Or, avec un scrutin à un tour, comme c'est organisé chez nous, il peut  arriver que le président de la république ne soit élu que par une petite minorité, ce qui le fragilise d'emblée.

On comprend aisément pourquoi tous les Etats membres de l'UEMOA et de la CEDEAO ont opté pour le scrutin à deux tours. Il est inadmissible que notre pays fasse exception et c'est pour cette raison que nous nous battons depuis des années pour le rétablissement des deux tours.

Republicoftogo.com : Le mode de scrutin à un tour est pourtant plutôt favorable aux grandes formations comme la vôtre. L'élection à deux tours est susceptible de diluer les voix au profit de petits candidats indépendants.

Me Dodji APEVON :

Compte tenu de l'état de délabrement actuel de notre pays, il sera criminel de la part du RPT de faire perdurer la crise en refusant d'accéder à notre revendication légitime.

En tout état de cause, nous nous battrons avec tous les moyens légaux pour obtenir gain de cause.

Pour revenir à votre question, je voudrais rappeler que tous les candidats crédibles de l'opposition, qu'ils soient des partis politiques ou des indépendants, se sont déjà prononcés pour le rétablissement des deux tours. Je ne les vois donc pas renier leur parole en servant de béquille au RPT pour une élection à un tour.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.