Donner du relief à la citoyenneté

10/02/2011
Donner du relief à la citoyenneté

Le secrétaire général de la présidence de la République, Ahoumey-Zounou Séléacondji, a invité jeudi ses compatriotes à s’ « impliquer davantage, et de manière la positive, dans le processus de développement » du Togo. Il intervenait à l’ouverture d’un forum consacré à la citoyenneté au développement, organisé par la Fondation Hanns Seidel, en partenariat avec la National Democratic Institute (NDI).
« Au moment où notre pays s’est résolument engagé dans la voie de redressement politique, économique et social, après plusieurs années de conflits politiques qui ont failli ruiner beaucoup d’années d’efforts de développement, il de notre devoir d’éveiller et d’activer la citoyenneté, de lui donner un contenu et un relief », a encore souligné M. Séléacondji qui a mis en garde contre la « discorde, la haine, la désobéissance et l’incivisme ».
Voici des extraits de son intervention
L’organisation de cet atelier répond aux préoccupations du gouvernement qui partage avec vous, l’idée que la citoyenneté et le développement sont intimement liés car sans des citoyens responsables et conscients de leur rôle comme acteurs principaux de développement, aucune nation ne saurait se développer.
Au moment où notre pays s’est résolument engagé dans la voie de redressement politique, économique et social après plusieurs années de conflits politiques qui ont failli ruiner beaucoup d’années d’efforts de développement, il de notre devoir d’éveiller et d’activer la citoyenneté, de lui donner un contenu et un relief.
Cela passe par la formation constante et renouvelée pour amener les citoyennes et citoyens togolais à s’impliquer davantage et de la manière la positive dans le processus de développement de notre pays.
L’atelier qui vous réunit ce jour vient à point nommé, eu égard à la pertinence des thèmes qui y seront traités et dans la mesure où de par sa nature et son contenu, il offre une belle plate forme aux acteurs sociopolitiques dans notre pays pour poursuivre les échanges et les réflexions dans le cadre de la recherche des voies et moyens pouvant aider à la consolidation des efforts entrepris depuis plusieurs années par le gouvernement togolais et l’ensemble de la classe politique pour sortir définitivement le pays de la crise politique que nous avons connue.
Mesdames et messieurs, la citoyenneté suppose des droits, mais elle est aussi devoir. Elle crée essentiellement un lien social entre le citoyen et l’Etat qui le devoir de lui assurer protection et de lui les moyens d’accomplir ses devoirs.
S’il ne peut y avoir de citoyenneté sans exercer des droits qui y sont attachés, notamment les droits civiles, politiques et sociaux, il ne peut non plus y avoir citoyenneté sans respect de la loi et de l’autorité.
Mais par dessus tout la citoyenneté repose sur des valeurs fondamentales qui sont la civilité le civisme et la solidarité. Le citoyen dans la société est un acteur du développement dès lors qu’il peut jouir de ses droits sans aucune entrave d’ordre politique ou socioéconomique mais aussi quand il comprend la nécessité pour lui d’accomplir ses devoirs. La bonne participation du citoyen dans la vie de la nation, suppose également un consensus des acteurs sociaux et politiques sur les règles de base qui organisent l’Etat et fonde sa légitimité.
Voilà pourquoi le gouvernement maintiendra sous l’impulsion du chef de l’Etat, la main tendue à tous afin qu’ensemble nous reconstruisions le tissu social qui a été gravement distendu par nos conflits politiques. Il est alors du devoir de chacun de nous d’appeler nos concitoyens à plus de civisme et à une meilleure participation à la construction de la société nouvelle que nous voulons tous.
Nous n’avons pas le droit de continuer d’une manière permanente à appeler à la discorde et à la haine et à pousser nos concitoyens à la désobéissance et donc à l’incivisme.
Mais tout ceci suppose de l’Etat et de ceux qui l’incarnent, une meilleure
protection des droits des citoyens, le respect du bien public et la rigueur dans la gestion des affaires de la cité. La citoyenneté appelle de nous tous que dans nos actions de » tous les jours dans la cité, nous fassions en sorte que l’intérêt général l’emporte toujours sur les intérêts particuliers.
La citoyenneté est une reconnaissance mutuelle et tolérante des citoyens entre eux, fondée sur le respect de la dignité de chacun.
Le site de la Fondation Hanns Seidel
Le site du NDI

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.