Donner une chance à la réconciliation

30/06/2011
Donner une chance à la réconciliation

Mgr. Nicodème Barrigah et ses collègues de la Commission «Vérité, justice et réconciliation» (CVJR) ont bouclé une tournée internationale de plusieurs semaines qui les a conduit en Belgique, en Allemagne, en France, au Canada et aux Etats-Unis.

Une mission d’information et d’explication auprès de la Diaspora, mais également l’occasion de collecter les dépositions des Togolais de l’étranger.

Au terme de cette mission, le président de la CVJR exprime, dans un message, sa « profonde gratitude à tous ceux dont la disponibilité et la collaboration ont rendu possible la tenue de ces rencontres riches d’enseignements ».

Le prélat réaffirme sa conviction « en la nécessité de poser des actes concrets pour donner une chance à la réconciliation chez nous ». 

« J’ose croire que le rapport noué avec vous se poursuivra dans les prochains mois et que vous continuerez de nous faire part de vos réflexions pour un aboutissement heureux de notre mission », coclut Mgr. Barrigah

Voici le message du président de la CVJR

Bonjour,

Dans quelques heures, nous quitterons New York pour regagner le Togo, au terme de la longue mission de plus de trois semaines qui nous a conduits, mes collègues et moi, auprès de la Diaspora Togolaise résidant dans diverses villes d’Europe, du Canada et des Etats-Unis.

A l’heure du départ, je voudrais exprimer ma profonde gratitude à tous ceux dont la disponibilité et la collaboration ont rendu possible la tenue de ces rencontres riches d’enseignements pour la Commission.

Malheureusement, les contraintes de temps, le manque d’informations, les insuffisances organisationnelles et les réserves d’un nombre important de compatriotes n’ont pas permis une participation massive à nos réunions. 

Toutefois j’ai énormément apprécié la franchise avec laquelle les débats ont été menés. En effet, ceux qui nous ont fait l’honneur de répondre à notre invitation ne nous ont pas caché leurs interrogations et préoccupations au sujet de la Commission, au moment où notre pays connait encore des soubresauts de violence. Je puis vous assurer que j’ai pris bonne note de vos observations et que nous en tiendrons compte pour la suite de nos travaux

Au fil des discussions, notre conviction s’est renforcée en la nécessité de poser des actes concrets pour donner une chance à la réconciliation chez nous. J’ose croire que le rapport noué avec vous se poursuivra dans les prochains mois et que vous continuerez de nous faire part de vos réflexions pour un aboutissement heureux de notre mission.

Avec l’expression renouvelée de ma reconnaissance.

+ Nicodème Barrigah

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.