Droit universel de l'accès à l'eau

13/03/2012
Droit universel de l'accès à l'eau

Cent trente pays, dont le Togo, se sont engagés mardi au Forum mondial de l'eau à Marseille (sud-est de la France) à accélérer la mise en oeuvre du droit universel de l'accès à l'eau potable et à l'assainissement, reconnu officiellement par l'Onu en juillet 2010.

Dans leur déclaration ministérielle de Marseille adoptée à l'unanimité, les pays ont mis l'accent sur l'accélération de la mise en oeuvre de ce droit humain. Lors du précédent Forum en 2009 à Istanbul, ce droit était encore contesté par plusieurs délégations.

Avant, on considérait que l'accès à l'eau était un enjeu pour d'autres, aujourd'hui tous déclarent qu'il y a urgence à agir, la sonnette d'alarme est tirée, a souligné le ministre français de la Coopération Henri de Raincourt devant la presse.
 
Le ministre bolivien de l'Eau et de l'Environnement, Felipe Quispe Quenta a, lui, contesté l'approbation unanime du texte de la déclaration ministérielle qui a été le fruit d'un consensus.
 
On a exprimé notre désaccord lors de la rédaction de la déclaration et nous n'avons pas été entendu, la Bolivie n'acommpagne pas cette déclaration ministérielle, a-t-il déclaré devant des journalistes. Selon lui, d'autres ont également exprimé leur désaccord dont son collègue de l'Equateur.
 
Le secrétaire exécutif du conseil ministériel africain pour l'Eau, le Gambien Bai-Maas Taan, a, de son côté, rappelé qu'il ne peut y avoir de développement sans eau. Nous allons maintenant rencontrer toutes les communautés une à une pour nous assurer que le droit à l'accès à l'eau pour tous soit mis en oeuvre, a-t-il indiqué.

Le Togo est représenté au Forum de Marseille par Zakari Nandja, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement.

Informations complémentaires

Déclaration ministérielle.pdf 673,37 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.