Droits de l’homme au Togo : évaluation

17/12/2010
 Droits de l’homme au Togo : évaluation

Le ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, Solitoki Esso (photo), a ouvert jeudi à Lomé les consultations relatives à l’Examen périodique universel (EPU).
Organisées conjointement par le gouvernement et le système des Nations Unies, elles doivent aboutir à la rédaction d’un rapport national de 20 pages qui sera soumis le 4 juillet 2011 aux Conseil des droits de l’homme de l’Onu.
« Depuis 2006, le Togo a engagé des reformes en vue d’une meilleure prise en compte des droits de l’homme dans la gestion de la cité », a expliqué M. Eso qui fait observer que, malgré les avancées notables enregistrés par le Togo, des efforts restent à faire.
L’EPU, explique t-il, fera l’inventaire de la situation des droits de l’homme en tenant compte des engagements pris par le Lomé sur le plan international, tout en mesurant les avancées et les progrès qui restent à réaliser.
L’EPU a été mis en place par l’Assemblée générale des Nations unies en 2006. Il s’agit d’un processus qui permet de mesurer tous les 4 ans la manière dont chaque pays membre s’acquitte de ses obligations en matière de protection des droits de l’homme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.