Droits de l’homme au Togo : évaluation

17/12/2010
 Droits de l’homme au Togo : évaluation

Le ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, Solitoki Esso (photo), a ouvert jeudi à Lomé les consultations relatives à l’Examen périodique universel (EPU).
Organisées conjointement par le gouvernement et le système des Nations Unies, elles doivent aboutir à la rédaction d’un rapport national de 20 pages qui sera soumis le 4 juillet 2011 aux Conseil des droits de l’homme de l’Onu.
« Depuis 2006, le Togo a engagé des reformes en vue d’une meilleure prise en compte des droits de l’homme dans la gestion de la cité », a expliqué M. Eso qui fait observer que, malgré les avancées notables enregistrés par le Togo, des efforts restent à faire.
L’EPU, explique t-il, fera l’inventaire de la situation des droits de l’homme en tenant compte des engagements pris par le Lomé sur le plan international, tout en mesurant les avancées et les progrès qui restent à réaliser.
L’EPU a été mis en place par l’Assemblée générale des Nations unies en 2006. Il s’agit d’un processus qui permet de mesurer tous les 4 ans la manière dont chaque pays membre s’acquitte de ses obligations en matière de protection des droits de l’homme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.