Droits de l’homme au Togo : évaluation

17/12/2010
 Droits de l’homme au Togo : évaluation

Le ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, Solitoki Esso (photo), a ouvert jeudi à Lomé les consultations relatives à l’Examen périodique universel (EPU).
Organisées conjointement par le gouvernement et le système des Nations Unies, elles doivent aboutir à la rédaction d’un rapport national de 20 pages qui sera soumis le 4 juillet 2011 aux Conseil des droits de l’homme de l’Onu.
« Depuis 2006, le Togo a engagé des reformes en vue d’une meilleure prise en compte des droits de l’homme dans la gestion de la cité », a expliqué M. Eso qui fait observer que, malgré les avancées notables enregistrés par le Togo, des efforts restent à faire.
L’EPU, explique t-il, fera l’inventaire de la situation des droits de l’homme en tenant compte des engagements pris par le Lomé sur le plan international, tout en mesurant les avancées et les progrès qui restent à réaliser.
L’EPU a été mis en place par l’Assemblée générale des Nations unies en 2006. Il s’agit d’un processus qui permet de mesurer tous les 4 ans la manière dont chaque pays membre s’acquitte de ses obligations en matière de protection des droits de l’homme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !