Droits de l’homme : le gouvernement sur la bonne voie

10/12/2012
Droits de l’homme : le gouvernement sur la bonne voie

Le président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Cissé Samdja Aliou (photo), a reconnu lundi les efforts menés par le gouvernement en matière de droits de l’homme.

«  Loin de moi l’intension de jeter des fleurs au gouvernement, cependant, il faut reconnaître que les choses avancent dans le bon sens », a-t-il déclaré lors d’un Forum organisé à Lomé en donnant des exemples précis.

La ratification de plusieurs conventions pour protéger les personnes vulnérables; la tenue régulière d’élections transparentes pour permettre aux populations de choisir librement leurs dirigeants; la main tendue du gouvernement à toute la classe politique pour un dialogue inclusif pouvant aider le pays à aller de l’avant, l’invitation faite à la Diaspora d’apporter sa contribution à l’édification d’un Togo nouveau, et le Programme de Volontariat national (PROVONAT), sont autant d’initiatives qui vont dans le bonne direction, estime-t-il.

Pour Cissé Samdja Aliou, tout est loin d’être parfait et des efforts supplémentaires restent encore à faire, mais il faut encourager le gouvernement dans cette voie. 

Créée en 1987, la CNDH a pour mission de promouvoir, de protéger et de défendre les droits de l’homme au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.