Droits de l’homme : le grand oral

28/07/2010
Droits de l’homme : le grand oral

Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu, a institué il y a trois ans l’ « Examen Périodique Universel » (EPU).
Il consiste à passer en revue, tous les quatre ans, les réalisations de l’ensemble des 192 Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme.
Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme. Il fournit à chaque pays l’opportunité de présenter les mesures qu’il a pris pour améliorer la situation des droits de l’homme et remplir ses obligations en la matière.
Ce processus, basé sur la coopération, permettra, d’ici à la fin 2011, d’examiner la situation de l’ensemble des Etats membres des Nations Unies.
Et pour la première fois, le Togo se pliera à l’exercice de l’EPU l’année prochaine en présentant un rapport complet sur les droits de l’homme dans le pays.
En prélude à ce grand oral, les organisations de défense des droits humains et les acteurs de la société civile se mobilisent et travaillent d’arrache-pied pour la rédaction d’un document complet, en coopération avec Leonardina Rita Doris Wilson de Souza, la ministre des Droits de l’Homme, de la Consolidation, de la Démocratie et de la Formation Civique. :

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.