Du low-cost dans la téléphonie mobile ?

02/03/2012
Du low-cost dans la téléphonie mobile ?

En dépit des efforts consentis récemment par les opérateurs, les tarifs téléphoniques restent encore très élevés au Togo. C’est le constat dressé jeudi par Cina Lawson, la ministre des Postes et Télécommunications lors du conseil des ministres 

« Le Togo reste un pays de la zone UEMOA où les tarifs des produits et services de télécommunications demeurent élevés », peut-on lire dans le communiqué final. « D’où la nécessité de  rechercher d’autres solutions pour faire baisser substantiellement les tarifs de ces différents services », ajoute le texte.

Parmi les mesures envisagées pour faite baisser les prix, l’arrivée d’opérateurs de réseaux mobiles virtuels (Mobile Virtual Network Operator, MVNO). Il s’agit de sociétés de téléphonie mobile qui ne disposent ni d’infrastructures, ni de fréquences et qui louent leur réseau à des opérateurs sous leur propre marque.

Les MVNO se positionnent sur une offre tarifaire plus agressive, en misant sur des coûts d'acquisition clients et des coûts opérationnels maîtrisés.

Le gouvernement a également adopté un avant projet sur le Code de la route. « Le texte intègre les nouveaux modes de transport en commun, et les nouvelles habitudes des automobilistes et des motocyclistes qui peuvent être des occasions de danger à la circulation routière », indique le communiqué.

 

 

 

Voici le communiqué du conseil des ministres

Le conseil des ministres s’est réuni ce jour 1er Mars 2012, pour la deuxième fois cette semaine, au palais de la Présidence  de la République sous la présidence de son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République.

A l’ordre du jour de cette séance, un (1) avant projet de loi et trois (3) communications.

Au titre de l’avant projet de loi, le conseil des ministres a examiné en 1ère lecture, l’avant projet de loi portant code de la route. Tourné  vers l’avenir avec l’intégration des nouveautés et des progrès liés à la mobilité et à la circulation en termes de technologie, d’éducation et de coercition, cet avant projet intègre les nouveaux modes de transport en commun, et les nouvelles habitudes des automobilistes et des motocyclistes qui peuvent être des occasions de danger à la circulation routière.

Il clarifie également les droits et devoirs des usagers et met l’accent sur le civisme dont doivent faire preuve les usagers de la route.

Il sera réexaminé au cours d’un prochain conseil.

Au titre des communications, le conseil des ministres a écouté deux (2) communications présentées par la Ministre des Postes et Télécommunications et une communication du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé.

La première communication de la Ministre des Postes et Télécommunications est relative à la baisse des tarifs des services de télécommunication en 2011.

Après avoir fait le constat que notre pays reste un pays de la zone UEMOA où les tarifs des produits et services de télécommunications demeurent élevés, la ministre a fait le point des efforts faits par les différents opérateurs en 2011 pour baisser les tarifs des différents services.

Mais malgré ces efforts, les tarifs restent encore élevés comparativement aux autres pays de l’UEMOA, d’où la nécessité de  rechercher d’autres solutions pour faire baisser substantiellement les tarifs de ces différents services.

La deuxième communication a permis à la Ministre des Postes et télécommunications de proposer de nouvelles pistes pour la baisse des prix par l’amélioration de la concurrence dans le secteur des télécommunications.

A ce sujet, la ministre a proposé  quatre (4) mesures qui feront l’objet très prochainement de décisions du gouvernement.

Il s’agit :

  • - d’une politique tarifaire visant à instaurer des prix plafonds ;
  • - l’appel à manifestation d’intérêt en vue de favoriser l’entrée sur le marché d’opérateurs de réseaux mobiles virtuels ;
  • - l’introduction sur le marché de nouveaux fournisseurs d’accès à internet ;
  • - et la mise en œuvre d’un centre de colocation sur la station d’atterrissement du câble sous-marin WACS.

La communication du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé est relative aux réformes mises en œuvre ou programmées dans un futur proche en vue de l’amélioration du climat des affaires dans notre pays.

Il s’agit entre autres de la révision du texte créant le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) et l’amélioration de son fonctionnement, par la réduction des formalités et des procédures et des frais de création d’entreprise,

La mise en place d’un guichet unique du commerce extérieur, et les mesures nouvelles pour la protection des investisseurs et des investissements, notamment l’opérationnalisation de la cour d’arbitrage du Togo, et l’adoption d’un nouveau code des investissements.

D’autres actions en termes de promotion du secteur privé et d’appui au développement de ce secteur qui demeure un secteur important pour le progrès économique et social de notre pays complèteront ce tableau.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.