Edem Kodjo va parler croissance à Annecy

28/08/2008
Edem Kodjo va parler croissance à Annecy

Le ministre français de l'Agriculture Michel Barnier, l'ex-Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny et d'autres acteurs européens et africains débattront de la croissance du continent noir de vendredi à dimanche dans la ville française d'Annecy (centre-est). La démocratie en Afrique, la gestion des ressources naturelles, ou encore la hausse des prix agricoles seront abordés lors de débats entre des dirigeants économiques et politiques, des universitaires et des responsables d'ONG, à l'occasion de la 8e conférence Europe-Afrique organisée par l'Institut Aspen France.

Charles Konan Banny, ancien gouverneur de la Banque centrale et des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO), et ancien premier ministre de Côte d'Ivoire (déc 2005 - mars 2007), animera une table ronde sur l'évolution culturelle et religieuse de l'Afrique vendredi soir.Michel Pébereau, président de la BNP Paribas, orchestrera un débat sur la diversification des acteurs du développement en Afrique dimanche matin.

Les anciens Premiers ministres du Burundi Adrien Sibomana (1988-1993), de Centrafrique Jean-Paul Ngoupande (1996-1997) et du Togo Edem Kodjo (1994-96 et 2005-06), le secrétaire d'Etat français à la francophonie Alain Joyandet, ou encore le PDG de BioMérieux, Alain Mérieux, participeront aux débats.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.