Elections 2010 : Quelle peut être la contribution du Ghana ?

30/08/2009
Elections 2010 : Quelle peut être la contribution du Ghana ?

C'est la question que se pose dimanche le site Modern Ghana. Les gouvernements du Togo et du Ghana ont signé la semaine dernière à Accra, à l'occasion de la visite officielle de Faure Gnassingbé, un accord qui précise que les autorités ghanéennes sont disposées à apporter leur assistance en matière électorale à la Céni, la Commission électorale nationale indépendante, chargée de préparer la présidentielle de 2010.

« L'aide que peut apporter notre pays au Togo doit être comprise comme une contribution majeure au renforcement de la paix, de la sécurité et de la stabilité chez notre voisin », écrit le site.« Si les élections présidentielles se déroulaient dans le chaos, cela aurait des répercussions très négatives au Ghana. C'est la raison pour laquelle, il est de notre intérêt d'apporter notre expertise électorale à nos frères et sŒurs du Togo », indique encore Modern Ghana.

Pour le journal en ligne, l'organisation d'élections libres et démocratiques grâce au Togo, grâce à l'aide du Ghana, serait un gage de crédibilité internationale pour les deux nations.

Les élections présidentielles au Togo se dérouleront entre février et mars 2010.


 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.