Elections, incendies, foot : Zunu dit tout

29/01/2013
Elections, incendies, foot : Zunu dit tout

Une cinquantaine de journalistes de médias français et africains, mais aussi roumains et iraniens ont assisté mardi en fin de journée au Press Club de Paris à la conférence de presse donnée par le Premier ministre togolais, Arthème Ahoomey-Zunu (photo), à l’occasion de sa visite de travail en France. « Il n’y aura aucun sujet tabou », avait précisé les organisateurs. Effectivement, M. Ahoomey-Zunu a répondu à toutes les questions.

Prenant la parole quelques minutes avant une longue série de questions/réponses, le PM a rappelé les progrès accomplis par son pays sur le plan politique et économique, citant, notamment, les réformes en matière de bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, le développement du secteur minier et la modernisation des infrastructures. Ainsi, a-t-il indiqué, le port de Lomé devrait devenir la plateforme de transbordement la plus importante de la région une fois les travaux du 3e quai et de la darse achevés. Toutes ces réformes pourraient faire bondir le taux de croissance d’ici quelques années ; il est actuellement de 5,3%, a indiqué le Premier ministre.

Tous les sujets d’actualité ont été passés en revue : les élections législatives, le dialogue politique, les incendies des marchés de Kara et de Lomé, l’intervention du Togo au Mali, l’affaire Le Floch Prigent et la participation des Eperviers à la CAN. M. Ahoomey-Zunu parie sur une victoire des togolais contre la Tunisie mercredi. 

V E R B A T I M

Elections législatives et locales

Nous souhaitons les organiser dans la plus grande transparence en faisant en sorte que la plus large majorité d’acteurs politiques puissent y participer. Les résultats proclamés seront les résultats issus des urnes.

Lors des différentes phases de dialogue nous avons tenu compte des exigences de l’opposition.

Incendies des marchés de Kara et de Lomé

C’est un désastre pour l’économie du Togo, mais tout est mis en œuvre pour reconstruire les marchés et aider les sinistrés.

Des responsables de l’opposition ont été interpellés non pas parce qu’ils sont membres de l’opposition mais parce qu’ils sont suspectés d’avoir un lien avec les incendies criminels. Si la politique se fait à coup d’incendies, c’est très grave pour notre pays. La violence comme mode de discussion n’est pas acceptable.

Accuser le gouvernement de vouloir décapiter l’opposition, à travers cette affaire est tout simplement ridicule.

On est systématiquement soupçonné de ne pas faire les choses comme il se doit ; nous allons donc tout faire pour que cette enquête (sur les incendies des 2 marchés, ndlr) se déroule dans les meilleures conditions afin de découvrir la vérité.

Si les gens interpellés n’ont rien à voir avec les incendies, ils seront évidemment relâchés.

Intervention de l'armée togolaise au Mali

Si le Mali tombe, tous les pays de la région tombent. C’est la raison pour laquelle le Togo a décidé d’intervenir en envoyant près de 800 soldats. Un premier contingent d’environ 150 hommes est déjà sur place. Il y aura des forces combattantes et de soutien à l’armée malienne. La solidarité régionale exigeait d’être aux côtés de nos frères maliens. Je tiens également à saluer l’intervention de la France.

Après avoir délogé les djihadistes, d’autres défis seront à relever pour redonner au Mali des institutions démocratiques.

Affaire Le Floch-Prigent

M. Le Floch-Prigent a été arrêté tout à fait légalement en Côte d’Ivoire sur la base d’un mandat d’arrêt international délivré contre lui. Par rapport au fait qu’il soit impliqué ou pas dans cette affaire, il ne m’appartient pas de me prononcer, c’est à la justice qui tranchera.

S’agissant de son rapatriement en France pour raison médicale, réclamé par sa famille et son avocat, si la justice togolaise estime que seule la médecine française peut le soigner, le gouvernement n’a aucune raison de s’y opposer.

Je le répète, c’est l’affaire de la justice, pas du gouvernement.

Compte tenu de la notoriété de M. Le Floch Prigent, on a tendance à penser que le gouvernement joue un  rôle et qu’il avait intérêt à l’arrêter. Sérieusement, ce Monsieur présente-t-il une menace sérieuse pour nous ? La réponse est non, évidemment.

Les Eperviers à la CAN

Je suis le président du Comité d’organisation, c’est pour ça que j’ai des raisons particulières de souhaiter que nous allions le plus loin possible. Nous avons fait des efforts pour éviter les erreurs du passé. La question des primes a été réglée. Les joueurs ont été payés avant de partir pour l’Afrique du Sud. Et dès qu’ils remportent un match, ils sont payés ; ça a été le cas avant hier lors de la victoire contre l’Algérie. Nous avons fait en sorte que les joueurs se sentent en confiance ; ils ont accès au Premier ministre à tout moment. D’ailleurs, et vous le constatez, les joueurs sont beaucoup plus motivés qu’avant. Quand ils vont gagner contre la Tunisie – car ils vont gagner ! – ils auront aussi leurs primes aussitôt.

Après la CAN, il faudra cependant trouver une solution pour que la Fédération togolaise de football fonctionne mieux. Le Comité créé pour la CAN est bien sûr temporaire.

C’est très compliqué pour les Etats de gérer les affaires de football. Il y a la CAF et la FIFA.

On avait dit un peu partout qu’Adebayor ne viendrait pas. Et bien, vous le constatez, il est là. C’est vous dire que tout va beaucoup mieux dans le football togolais.

Diaspora

Contrairement aux Maliens ou aux Sénégalais, la Diaspora togolaise n’a jamais été très organisée et je le regrette. Nous souhaitons qu’elle s’implique davantage et surtout qu’elle soit plus active dans les actions de développement. S’agissant des Togolais souhaitant investir au pays, l’environnement des affaires est aujourd’hui beaucoup plus favorable. 

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.