Embuscade contre Gilchrist Olympio

17/04/2010
Embuscade contre Gilchrist Olympio

Jean-Pierre Fabre, Eric Dupuy, Patrick Lawson et Isabelle Ameganvi, tous membres de l’UFC sont à l’origine d’un traquenard tendu samedi à Gilchrist Olympio, le fondateur de ce parti.
Son cortège a été attaqué à coup de pierres à la plage de Lomé par de jeunes militants surexcités qui avaient été au préalable briefés par les quatre responsables de cette formation d’opposition.
« L’agression n’avait rien de spontanée, mais a été organisée par Fabre, Dupuy et Ameganvi, il n’y a aucun doute à ce sujet », explique un proche de M. Olympio.
Devant la violence de l’attaque, le leader historique a été contraint de faire demi tour, sous la protection des forces de sécurité pour rejoindre son domicile.
Jean-Pierre Fabre a ironiquement indiqué qu’il ignorait les raisons pour lesquelles le véhicule de M. Olympio avait été caillassé.
Des manifestants assurent que c’est la présence de Jean-Claude Homawoo aux côtés du président de l’UFC qui a déclenché les actes de violence.
« C’est n’importe quoi. Je ne suis pas à Lomé, mais à 130 km d’Abidjan pour assister aux obsèques de mon beau frère », a expliqué M. Homawoo dans un entretien téléphonique accordé à republicoftogo.com.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.