Embuscade contre Gilchrist Olympio

17/04/2010
Embuscade contre Gilchrist Olympio

Jean-Pierre Fabre, Eric Dupuy, Patrick Lawson et Isabelle Ameganvi, tous membres de l’UFC sont à l’origine d’un traquenard tendu samedi à Gilchrist Olympio, le fondateur de ce parti.
Son cortège a été attaqué à coup de pierres à la plage de Lomé par de jeunes militants surexcités qui avaient été au préalable briefés par les quatre responsables de cette formation d’opposition.
« L’agression n’avait rien de spontanée, mais a été organisée par Fabre, Dupuy et Ameganvi, il n’y a aucun doute à ce sujet », explique un proche de M. Olympio.
Devant la violence de l’attaque, le leader historique a été contraint de faire demi tour, sous la protection des forces de sécurité pour rejoindre son domicile.
Jean-Pierre Fabre a ironiquement indiqué qu’il ignorait les raisons pour lesquelles le véhicule de M. Olympio avait été caillassé.
Des manifestants assurent que c’est la présence de Jean-Claude Homawoo aux côtés du président de l’UFC qui a déclenché les actes de violence.
« C’est n’importe quoi. Je ne suis pas à Lomé, mais à 130 km d’Abidjan pour assister aux obsèques de mon beau frère », a expliqué M. Homawoo dans un entretien téléphonique accordé à republicoftogo.com.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.