En politique, il faut un minimum de logique

30/04/2015
En politique, il faut un minimum de logique

Gilbert Bawara

‘Je pense que Monsieur Jean-Pierre Fabre doit être un peu logique avec lui-même pour une fois. Ou bien il conteste cette élection et estime qu’elle n’est pas valable et qu’il ne peut donc pas en être le vainqueur, ou alors il reconnaît que le scrutin est valide et qu’il y a un vainqueur. Et s’il y a un vainqueur, c’est la Céni de proclamer les résultats provisoires et à la Cour constitutionnelle de les confirmer’, a déclaré jeudi Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale, au micro de la radio française RFI.

Le ministre a invité le candidat de l’ANC a adresser ses éventuelles requêtes à la Cour constitutionnelle assorties des procès-verbaux signés par ses représentants.

Le meilleur moyen de vérifier s’ils sont conformes avec les résultats.

‘Il doit être possible pour monsieur Jean-Pierre Fabre de recueillir les procès-verbaux des trois autres candidats de l’opposition, de les confronter, de les comparer et de présenter aussi bien à l’opinion nationale et internationale, mais de préférence à la Cour constitutionnelle, les éléments tangibles qu’il possède et qui démontreraient que les résultats proclamés par la Cour constitutionnelle ne sont pas les vrais résultats et que lui, il les a’, a déclaré M. Bawara.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.