Entre Jean-Louis Borloo et Faure Gnassingbé le courant est passé

24/01/2015
Entre Jean-Louis Borloo et Faure Gnassingbé le courant est passé

Jean-Louis Borloo

Après avoir été avocat puis ministre, Jean-Louis Borloo s’investit désormais entièrement dans un projet de fondation pour l'énergie en Afrique.

Borloo ne veut plus aujourd'hui se consacrer qu’à un seul sujet, l’électrification du continent noir. 

«L’Afrique est notre sujet majeur. Les enjeux sont énormes en positif ou en risque. Ce continent va passer de un à deux milliards d’habitants sans électricité», plaide-t-il. 

Congo, Gabon, Kenya… il fait le tour des chefs d’Etat.

Samedi, il était à Pya (Nord du Togo) pour s’entretenir avec le président Faure Gnassingbé. L’ancien ministre a demandé au chef de l’Etat de mobiliser ses homologues de l’Union africaine sur la nécessité de concevoir une véritable politique continentale qui s’appuie, notamment, sur les énergies renouvelables.

‘L’énergie, c’est la vie, l’accès à l’eau, à la santé, à l’éducation, à l’emploi, à la croissance. L’absence d’énergie, c’est le risque de chaos, de déstabilisation et de pauvreté. Le choix est simple. Ou l’Afrique sera le continent des drames du XXIe siècle pour elle comme pour nous ou elle sera celui d’un grand développement et un relais de croissance pour la France et pour l’Europe’, explique l’ancien Maire de Valenciennes.

M. Borloo affirme qu’avec un taux d’électrification de 90 ou 100%, l’Afrique pourrait connaitre une faste période de croissance (20% par an). Mais également casser le ‘cercle vicieux de la pauvreté’. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !