Entretien routier : comment boucher le trou ?

20/12/2013
Entretien routier : comment boucher le trou ?

Le Togo a engagé il y a plusieurs années un programme de rénovation de grande ampleur de son réseau routier, tant à Lomé qu’à l’intérieur du pays. Il y avait urgence après deux décennies d’abandon presque total.

Mais il va maintenant falloir entretenir les nouvelles routes, les ponts, les échangeurs et les voies express financés par l’Etat avec le concours des bailleurs de fonds et des banques de développement.

Raison pour laquelle le gouvernement a créé Société autonome de l’entretien routier (SAFER). Pour 2014, le budget nécessaire est estimé à 40,8 milliards de Fcfa. Problème, les recettes issues des péages atteignent à peine 12 milliards. Comment combler le fossé ?

Le gouvernement est à la recherche d’un financement durable, non seulement pour 2014, mais pour les années suivantes.

Le ministre des Travaux publics, Ninsao Gnofam, a indiqué vendredi que la taille du réseau routier devenait critique et que la SAFER avait la redoutable tâche de rassembler les ressources nécessaires pour son entretien régulier.  

A défaut, l’usure sera rapide et le Togo se retrouvera d’ici quelques années avec des routes défoncées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.