Environnement moins nocif

16/09/2013
Environnement moins nocif

Le 16 septembre est la journée Internationale de la protection de la couche d'ozone. Depuis 1994, c'est l'ONU qui confirme ainsi la signature en 1987 du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone. L'occasion de favoriser les initiatives en ce sens.

La couche d'ozone, fragile écran de gaz, protège la Terre des rayons dangereux du soleil, préservant ainsi la vie sur notre planète.

Après une prise de conscience dans les années 70 et 80 de cet appauvrissement gazeux, deux traités internationaux pour la protection de la couche d’ozone, la Convention de Vienne et le Protocole de Montréal ont été négociés puis signés en 1985 et 1987.

Ces traités ont été ratifiés par la plupart des pays du monde, dont le Togo. Et ces signatures ont été suivies d’effets puisque les premiers résultats ont permis une réduction de plus de 80% de la production et de la consommation des substances appauvrissant la couche d'ozone.

Depuis 2010, les substances les plus nocives, notamment les chlorofluorocarbones (CFC) sont presque totalement éliminées au Togo, a confié lundi la ministre de l’Environnement, Dédé Ahoéfa Ekoué (photo). Toutefois, a-t-elle ajouté, de nombreux efforts restent à faire pour combattre d’autres substances polluantes.

L’abandon progressif des utilisations réglementées de substances qui appauvrissent la couche d’ozone a permis de limiter le rayonnement ultraviolet nocif qui atteint la Terre avec un impact sur la santé humaine et les écosystèmes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.