Esprit de pondération et de consensus

19/03/2015
Esprit de pondération et de consensus

Arthème Ahoomey-Zunu photo © Emmanuel Pita

Le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) est opérationnel depuis jeudi. 

‘C’est l’aboutissement d’un processus noble, mais complexe engagé par l’ensemble des composantes sociopolitiques de notre pays en vue de renforcer les bases de notre vie commune mais aussi le point de départ d’une nouvelle vision de notre vie en communauté’, a souligné Arthème Ahoomey-Zunu, le Premier ministre, lors de la cérémonie officielle.

La mise en œuvre des recommandations et du programme de réparations élaborés par la Commission ‘Vérité, justice et réconciliation’ (CVJR) est désormais assurée par cet organe qui doit contribuer à l’instauration d’un climat social et politique apaisé nécessaire à la réconciliation nationale.

Le HCRRUN est présidé par un magistrat, Awa Nana-Daboya, ancien présidente de la Cour de justice de la Cédéao.

La CVJR avait revisité l’histoire du pays en se penchant sur les actes de violence commis entre 1958 et 2005.

La mission confiée au Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale est immense. Il s’agit, pour cette institution, de se pencher sur les douleurs qui ont émaillé la mémoire collective des Togolais afin que ceux-ci puissent, dans un esprit de concertation, insuffler un nouvel élan au sentiment qu’ils partagent tous, celui d’appartenance à un même pays’, a déclaré le chef du gouvernement.

Le HCRRUN est l’expression de l’esprit de pondération et du consensus que cultivent chaque jour davantage les Togolais qui savent, en toute circonstance, mettre l’intérêt général au-dessus de toutes autres considérations, a souligné le Premier ministre.

L’occasion de rappeler les engagements pris par le gouvernement. ‘A tout ce qui touche la promotion et la consolidation de l’unité et de la réconciliation, le gouvernement tiendra avec détermination son rôle régalien qui est de mettre les Togolais autour d’une entreprise commune, en vue de créer les conditions d’un vivre collectif dans l’harmonie et la paix sociale.’

Pour M. Ahoomey-Zunu, de la ferme volonté de cultiver les valeurs de tolérance, d’entente et de pardon, dépendra l’éclosion d’une société togolaise nouvelle. Une société où la lutte contre l’exclusion, l’injustice et le sectarisme permettra à tous les Togolais de se sentir vraiment enfants d’une même nation.

Pour sa part, Awa Nana-Daboya a indiqué que 'La décision unanime des togolais exprimée à travers les conclusions de la Commission Vérité, justice et Réconciliation d’instituer un organe de promotion et de renforcement de l’unité et de la réconciliation, constitue une preuve supplémentaire de la volonté des togolais de bâtir ensemble une nation unie et apaisée'.

Informations complémentaires

HCRRUN DISCOURS PREMIER MINISTRE.pdf 54,94 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.