Esprit de responsabilité

11/06/2012
Esprit de responsabilité

«Demain ceux qui veulent manifester, manifesteront avec l’encadrement des forces de sécurité et des services d’ordre des organisateurs et ceux qui veulent vaquer à leurs activités pourront le faire librement », a déclaré lundi soir à la télévision le ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona.

L’officiel a toutefois mis en garde contre les éventuels casseurs : « Aller s’attaquer à des biens privés et publics ne participe en aucune manière à régler les problèmes et chacun doit s’inscrire dans la dynamique de paix souhaitée par le chef de l’Etat et partagée par l’ensemble de la population».

De son côté, Gnama Latta, le ministre de la Sécurité a indiqué que les consignes données au forces de l’ordre étaient claires : « Encadrer dans l’apaisement ». Pas question de réprimer qui que ce soit, mais les casseurs seront poursuivis. 

Ces mises au point interviennent à la veille d’un rassemblement organisé par un collectif dénommé « Sauvons le Togo » qui regroupe des partis d’opposition et des ONG hostiles au pouvoir. 

La manifestation a été autorisée et les autorités espèrent éviter tout débordement. Les organisateurs s’y sont engagés. Souhaitons qu’ils tiennent parole.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.