Et maintenant, le Burundi s'inspire du Togo

26/09/2014
Et maintenant, le Burundi s'inspire du Togo

Onesphore Nshimirimana, responsable des opérations du FMCR à Bujumbura

Des responsables burundais du Fonds de microcrédit rural (FMCR) viennent d’achever une mission d’étude au Togo. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, cet organe, créé il y 12 ans, n’est jamais parvenu à délivrer efficacement des produits de microfinance aux populations les plus modestes et c’est donc du côté du Togo que la solution pourrait venir.

Les experts ont étudié avec attention la structure et le fonctionnement du FNFI, le Fonds pour la finance inclusive, lancé en début d’année et qui s’avère être une réussite.

Trois facteurs sont indispensables pour obtenir des résultats, souligne Victoire Dogbé-Tomegah, la ministre du Développement à la base, d’abord murir le projets, ensuite mettre en place un processus participatif et inclusif ; enfin il faut un engagement fort de l’Etat.

Fin 2014, 300.000 Togolais auront bénéficié d’un micro-prêt.

Mais attention, Bujumbura est aussi un exemple pour le Togo. Qu’il s’agisse de la politique de réconciliation nationale ou de la réforme des douanes et des impôts qui a conduit à la création de l’Office togolais des recettes (OTR), un modèle directement inspiré du Burundi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.