Exigence républicaine

06/06/2013
Exigence républicaine

Depuis lundi, les partis politiques et les indépendants peuvent déposer leur dossier de candidature aux législatives à la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Certains l’ont déjà fait, d’autres vont le faire. Une dernière catégorie hésite encore. Des opposants s’interrogent sur la conduite à suivre. A l’ANC, née d’un schisme avec la principale formation de l’opposition l’UFC, les responsables hésitent. Ils n’ont pas encore entrepris les démarches auprès de la Céni et exigent du pouvoir des discussions pour « pour définir les conditions d’équité et de transparence pour organiser des élections crédibles ». Mais le mot boycott n’est pas encore prononcé.

Le scrutin sera crédible, il n’y a aucun doute là-dessus, affirme de son côté Gilbert Bawara (photo), le ministre de l’Administration territoriale.

« Le renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit est d’abord l’œuvre des Togolais. Il ne doit pas s’inscrire par rapport à des exigences exogènes. Nos partenaires avec lesquels nous échangeons régulièrement sont conscients des efforts immenses consentis par l’Etat pour améliorer le cadre électoral. Le gouvernement prend en compte les points de vue, les préoccupations, les idées, les propositions des différentes tendances politiques, quand bien même le dialogue politique serait défaillant. Par ailleurs, les autorités ont intégré les recommandations pertinentes des missions internationales d’observation électorale », explique M. Bawara.

Concernant le dialogue politique réclamé par les opposants regroupés au sein du CST ou de la coalition Arc en ciel, Gilbert Bawara se veut clair : « Le dialogue n’est pas un choix, ni une option, c’est une exigence républicaine. C’est la seule façon en démocratie de régler les problèmes ». 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.