Expression démocratique

10/06/2013
Expression démocratique

Invité lundi de la radio Kanal FM, Gilbert Bawara (photo), le ministre de l’Administration territoriale, a tenu à recadrer les choses après les informations publiées dans la presse et les déclarations de certains opposants selon lesquelles l’Union européenne exigerait un dialogue politique préalablement à la tenue des élections législatives.

« Il n’y a pas eu de pression de ce genre. Les partenaires ont été tous témoins que, non seulement les recommandations des missions d’observation électorale de l’Union Européenne, mais aussi que les idées et les propositions de toutes les tendances politiques, y compris ceux qui demandent un dialogue, ont été pris en compte dans les différentes réformes. Eux (les opposants, ndlr) ont dans des considérations politiques. Ils ont leur propre intérêt qui ne correspond pas nécessairement à l’intérêt général », a-t-il précisé.

Priver les Togolais d’un moyen d’expression que constitue le suffrage démocratique est impensable, a ajouté le ministre.

Les élections législatives auront lieu le 21 juillet prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.