Expression démocratique

10/06/2013
Expression démocratique

Invité lundi de la radio Kanal FM, Gilbert Bawara (photo), le ministre de l’Administration territoriale, a tenu à recadrer les choses après les informations publiées dans la presse et les déclarations de certains opposants selon lesquelles l’Union européenne exigerait un dialogue politique préalablement à la tenue des élections législatives.

« Il n’y a pas eu de pression de ce genre. Les partenaires ont été tous témoins que, non seulement les recommandations des missions d’observation électorale de l’Union Européenne, mais aussi que les idées et les propositions de toutes les tendances politiques, y compris ceux qui demandent un dialogue, ont été pris en compte dans les différentes réformes. Eux (les opposants, ndlr) ont dans des considérations politiques. Ils ont leur propre intérêt qui ne correspond pas nécessairement à l’intérêt général », a-t-il précisé.

Priver les Togolais d’un moyen d’expression que constitue le suffrage démocratique est impensable, a ajouté le ministre.

Les élections législatives auront lieu le 21 juillet prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !