Extrême fermeté de Yark Damehane

16/04/2013
Extrême fermeté de Yark Damehane

Des sanctions exemplaires seront prises contre le policier auteur du coup de feu mortel contre un élève de 12 ans lundi à Dapaong (Nord du Togo).

Le ministre de la Sécurité, Yark Damehane (photo), s’est voulu extrêmement ferme mardi.

«Il sera face à la loi, il sera puni pour cet acte grave. Une punition disciplinaire ou pénale est envisagée », a confié le colonel Yark au micro de Kanal FM.

Sur les circonstances du drame, le ministre a expliqué que des jeunes, après avoir mis à feu la mairie de la ville, s’étaient rendus au commissariat pour l’incendier. Le commissaire de police a alors ordonné des tirs de sommation pour repousser les assaillants.

«Un tir de sommation se fait en l’air ; il n’est pas dirigé vers quelqu’un. Dans ces conditions, on se demande comment cet enfant a trouvé la mort », a souligné le ministre. C’est l’enquête qui le dira. M. Yark a en outre précisé que des « intrus » s’étaient joints au groupe d’élèves ; ils n’avaient rien à faire sur place.

Le ministre de la Sécurité a déploré que de simples revendications corporatistes se terminent par la mort d’un enfant. Il a indiqué que la situation sécuritaire était sur le point d’être rétablie à Dapaong.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.