Extrême fermeté de Yark Damehane

16/04/2013
Extrême fermeté de Yark Damehane

Des sanctions exemplaires seront prises contre le policier auteur du coup de feu mortel contre un élève de 12 ans lundi à Dapaong (Nord du Togo).

Le ministre de la Sécurité, Yark Damehane (photo), s’est voulu extrêmement ferme mardi.

«Il sera face à la loi, il sera puni pour cet acte grave. Une punition disciplinaire ou pénale est envisagée », a confié le colonel Yark au micro de Kanal FM.

Sur les circonstances du drame, le ministre a expliqué que des jeunes, après avoir mis à feu la mairie de la ville, s’étaient rendus au commissariat pour l’incendier. Le commissaire de police a alors ordonné des tirs de sommation pour repousser les assaillants.

«Un tir de sommation se fait en l’air ; il n’est pas dirigé vers quelqu’un. Dans ces conditions, on se demande comment cet enfant a trouvé la mort », a souligné le ministre. C’est l’enquête qui le dira. M. Yark a en outre précisé que des « intrus » s’étaient joints au groupe d’élèves ; ils n’avaient rien à faire sur place.

Le ministre de la Sécurité a déploré que de simples revendications corporatistes se terminent par la mort d’un enfant. Il a indiqué que la situation sécuritaire était sur le point d’être rétablie à Dapaong.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.