Extrême vigilance

12/01/2013
Extrême vigilance

Après les incendies qui ont frappé les marchés de Kara et de Lomé, le gouvernement a annoncé samedi soir que les forces de sécurité avaient arrêté un mode opératoire pour renforcer la protection des personnes, des biens et des édifices publics sur toute l’étendue du territoire.

Compte tenu de la situation, souligne le texte, elles seront épaulées par les forces de défense qui mèneront désormais des patrouilles nocturnes pour mieux prévenir tout acte pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes et des biens.

La population est invitée à dénoncer tout individu ou tout acte suspect et à apporter son concours à la force publique en cas de nécessité.

Une commission d’enquête sera chargée de déterminer l’origine des sinistres qui ont touché deux importants carrefours commerciaux du Togo.

Lire le communiqué du gouvernement

Suite à la série  d’incendies qui ont ravagé dans des circonstances similaires et en l’espace de quelques jours seulement, les marchés de Lomé et de Kara, le Président de la République a tenu ce jour, 12 janvier 2013, une réunion de crise avec les hauts responsables des forces de sécurité et de défense.

Au terme de cette rencontre, les forces de sécurité et de défense ont arrêté un mode d’opération en vue renforcer la protection des personnes, des biens et des édifices publics sur toute l’étendue du territoire national.

A cet effet, les forces de sécurité poursuivront  leur mission classique de protection des personnes et des biens. Toutefois et compte tenu de la situation, elles seront   épaulées dans leur mission par les forces de défense qui mèneront désormais des patrouilles nocturnes pour mieux prévenir tout acte pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes et des biens. 

L’appui des forces de défense interviendra dans le respect des textes et en présence des officiers de police et de gendarmerie.

Afin de mener à bien cette mission dans l’intérêt de tous, il est instamment demandé à toutes les citoyennes et à tous les citoyens  d’apporter leur pleine et entière coopération en dénonçant tout individu ou tout acte suspect et en apportant leur concours à la force publique en cas de nécessité.

Une commission d’enquête, composée d’officiers de police et de gendarmerie est mise en place sous l’autorité du Procureur pour faire toute la lumière sur les drames que notre pays vient de subir.

Fait à Lomé le 12 janvier 2013

Le Gouvernement

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.

L’UEMOA déclare forfait

Sport

En raison de problèmes liés à l’organisation, la 7e édition du tournoi de l’UEMOA, prévue du 22 au 29 novembre à Lomé, a été reportée à une date ultérieure.