FED : rencontre avec le secteur privé

07/09/2012
FED : rencontre avec le secteur privé

Une rencontre tripartite regroupant l’Union européenne (UE), le gouvernement et le secteur privé s’est tenue vendredi à Lomé pour évoquer la programmation du prochain Fonds européen de développement (XIe FED).

L’UE souhaite connaître les priorités des différents acteurs politiques et économiques afin de préciser les grands axes du XIe FED qui couvre la période 2014-2020).

Le Premier secrétaire de la délégation de l’UE au Togo, Stéphane Meert, a rappelé aux représentants du secteur privé que les critères de gouvernance politique et économique étaient indispensables pour tout projet susceptible d’être financé par le Fonds.

« Il est indispensable d’avoir une société apaisée, un climat des affaires propice à l’investissement, de lutter contre la corruption et favoriser le développement  d’activités génératrices d’emplois et de revenus », a indiqué M. Meert.

Le ministre de la Planification, Djossou Sémondji, a de son côté souligné le rôle primordial du secteur privé pour assurer le développement du pays.

Il a également indiqué que les 160 millions d’euros alloués dans le cadre du Xe FED avait été consacrés aux infrastructures urbaines. « Cet appui essentiel a permis de changer le visage de la capitale », a-t-il indiqué.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.