Fabre, Ajavon et des femmes toutes nues

02/02/2013
Fabre, Ajavon et des femmes toutes nues

Manif habituelle des sympathisants du CST et du FRAC samedi à Lomé et peu de monde pour écouter les tribuns de la plage, Jean-Pierre Fabre (ANC) et Zeus Ajavon (Collectif). Ces ont lancé un ultimatum aux autorités. Elles sont 16 jours, pas un de plus, pas un de moins, pour relâcher les militants interpellés dans le cadre de l’enquête sur les incendies des marchés.

« Je vous assure que tous nos gens arrêtés vont être libérés car ils n’ont rien fait. C’est un alibi pour nous démobiliser mais ils se trompent », a déclaré Jean-Pierre Fabre. Quant à Zeus Ajavon, il a demandé «la libération des personnes injustement mis aux arrêts ».

Ce sera à la justice de déterminer les responsabilités, mais certainement à certains partis politiques de dicter la loi.

Seule note « colorée » du rassemblement, l'annonce de la tenue prochaine d’une manifestation de femmes nues pour réclamer l’indemnisation des commerçantes victimes des récents. incendies. 

La précédente avait été un flop ; celle annoncée devrait rencontrer le même succès.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.