Fabre ne compte que sur lui-même

02/09/2014
Fabre ne compte que sur lui-même

Jean-Pierre Fabre

L’exercice n’a pas été convaincant. Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC (opposition) s’est livré mardi à un exposé sur la façon dont le pouvoir dilapide les fonds publics.

Aucune recherche, aucun argumentaire, juste du copier/coller de données publiées par une ONG américaine qui traque les flux illicites des pays en développement.

Cette association affirme que 9233,5 milliards de Fcfa ont quitté clandestinement le Togo de 2002 à 2011. Archi-faux.

Se basant sur un mensonge, Fabre s’est lancé dans une explication alambiquée. Tout cet argent aurait pu permettre de répondre à toutes les attentes des Togolais, a-t-il affirmé.

Pour l’opposant, ‘la responsabilité de la pauvreté, de la misère et du dénuement que vivent au quotidien les populations togolaises, est totalement imputable au régime en place’. 

Economiste de comptoir, le chef de l’ANC souligne que ‘le Togo est loin d’être un pays pauvre, mais il est appauvri par un système archaïque et réfractaire à tout changement, un système qui se maintient au pouvoir par les fraudes électorale, la violence et la terreur’.

Côté propositions pour assurer la croissance, Jean-Pierre Fabre est resté muet. Comme d’habitude.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pas suffisant pour être qualifié

Sport

Malgré sa victoire dimanche à Lomé face au Gabon (2-1), le Togo dit adieu au second tour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans.

L'ambassadeur américain n'hésite pas à donner de sa personne

Environnement

L’ambassadeur du Togo à Lomé, David Gilmour, est un homme de terrain. Il l’a prouvé samedi en participant à l’opération ‘plage propre’.

L'UL n'est pas Harvard, mais ...

Tech & Web

En 2004, Mark Zuckerberg étudiant à Harvard, crée The Facebook, un réseau social inter-universités.  En 2018, l'UL lance Rescoul.

Le Togo devance les attentes de la Banque mondiale

Développement

La Banque mondiale préconise le recours aux solutions innovantes pour accélérer l'électrification en Afrique.