Fabre ne compte que sur lui-même

02/09/2014
Fabre ne compte que sur lui-même

Jean-Pierre Fabre

L’exercice n’a pas été convaincant. Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC (opposition) s’est livré mardi à un exposé sur la façon dont le pouvoir dilapide les fonds publics.

Aucune recherche, aucun argumentaire, juste du copier/coller de données publiées par une ONG américaine qui traque les flux illicites des pays en développement.

Cette association affirme que 9233,5 milliards de Fcfa ont quitté clandestinement le Togo de 2002 à 2011. Archi-faux.

Se basant sur un mensonge, Fabre s’est lancé dans une explication alambiquée. Tout cet argent aurait pu permettre de répondre à toutes les attentes des Togolais, a-t-il affirmé.

Pour l’opposant, ‘la responsabilité de la pauvreté, de la misère et du dénuement que vivent au quotidien les populations togolaises, est totalement imputable au régime en place’. 

Economiste de comptoir, le chef de l’ANC souligne que ‘le Togo est loin d’être un pays pauvre, mais il est appauvri par un système archaïque et réfractaire à tout changement, un système qui se maintient au pouvoir par les fraudes électorale, la violence et la terreur’.

Côté propositions pour assurer la croissance, Jean-Pierre Fabre est resté muet. Comme d’habitude.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.