Face aux pluies exceptionnelles, moyens exceptionnels

07/07/2014
Face aux pluies exceptionnelles, moyens exceptionnels

Le chef de l’Etat a demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour porter secours aux populations de la capitale victimes des récentes inondations. 80 tonnes de vivres et 30 millions de Fcfa ont été dégagés en urgence.

Les intempéries ont touché près de 2.500 habitants.

‘Les pouvoirs publics apportent un appui financier pour les dépenses d’urgence auxquels les ménages affectés par les inondations sont confrontés. Il s’agit aussi de fournir un appui en vivres’, a indiqué Dédé Ekoué, la ministre de l’Action sociale.

Le gouvernement a entrepris d'importants travaux de drainage des eaux de pluie dans la capitale. Certains quartiers n'en bénéficient pas encore. En outre, la violence des pluies et leur durée exceptionnelle les 3 et 4 juillet derniers n'ont pu empêcher la montée des eaux, y compris dans les zones protégées. Il faut également noter que de nombreuses habitations se situent dans des zones inondables, mais les propriétaires refusent de déménager malgré les risques.

Les quartiers inondés 

Amadahomé

Sagbado

Agoè kitidja et houmbi

Agoè kotokoli-zongo

Agoè aoussa-zongo

Avatamé-yokoè

Avédji

Guénoukopé

Avéyimé

Akoin

Démakpoè

Gnivémé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.