Faure : « Le niveau de pauvreté interpelle toute conscience »

11/07/2009
Faure : « Le niveau de pauvreté interpelle toute conscience »

Victoire Tomégah-Dogbé, a clôturé vendredi à Kara le forum des acteurs de développement à la base. Lisant un discours au nom du chef de l'Etat, la ministre en charge du Développement à la base, a rappelé la détermination des autorités à se battre pour lutter contre la pauvreté, notamment en milieu rural.

Faure Gnassingbé s'est déclaré  être sensible aux difficultés quotidiennes des populations démunies.« Le niveau de pauvreté de nos populations interpelle toute conscience. Notre détermination est forte pour considérer le développement à la base comme un défi majeur pour le gouvernement togolais », a indiqué le Chef de l'Etat dans son discours.

« Je voudrais vous assurer, au nom de l'Etat togolais que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour continuer à soutenir le développement à la base. Je crois que l'enjeu est de taille mais il en vaut la peine », a indiqué le président avant de relever que les communautés de base disposent d'un potentiel inestimable  pour la croissance et le développement du Togo.

Le chef de l'Etat a également souligné l'efficacité des actions du ministère du Développement à la base depuis sa création en octobre dernier : « Ce département s'est employé de toute son énergie pour fournir aux populations un moulin par-ci, une motopompe par-là et à leur rechercher des micro crédits », a-t-il dit.

Le forum de Kara  a réuni pendant trois jours des acteurs du développement à la base, dont des responsables de Comités de développement de quartiers (CDQ), des comités villageois de développement (CVD), des chefs traditionnels, des préfets et des spécialistes des questions de développement communautaire.

Les délégués ont, notamment, recommandé aux organisations communautaires et aux groupements de se constituer en coopératives pour créer de la richesse.

Ils ont aussi préconsisé la création dans les villages de fonds de solidarité communautaire, la mise en place d'une banque agricole, une meilleure organisation de la commercialisation des productions agricoles, l'implication de la diaspora dans la mise en Œuvre de micro projets, le renforcement des capacités des villages à disposer de l'énergie et des NTIC et le développement d'un partenariat agissant entre le fonds d'appui au développement à la base et les institutions de micro finance.

Ce forum a été l'occasion de lancer officiellement le micro crédit dans le cadre du Prrojet de Soutien et d'Appui aux Activités  Economiques des Groupements, (PSAEG).

Des chèques d'un montant de 350 000 F à 5 millions FCFA ont été symboliquement remis à des groupements par  FUCEC-Togo, WAGES et UCMECS, trois institutions de micro finance au Togo.  

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours.