Faure à la barre

10/01/2012
Faure à la barre

A ceux qui reprochaient la brièveté du message présidentiel de Nouvel An et son absence de contenu, l’intervention de Faure Gnassingbé (photo) mardi, en réponse aux vœux du gouvernement a le mérite d’être claire et précise. 

Mouvement de protestation des enseignants, crise universitaire, le chef de l’Etat fixe le cap et demande à ses ministres d’agir vite et bien.

Faure Gnassingbé s’est, en effet, déclaré « préoccupé » par la situation sociale au Togo.

« Je vous demande d'être davantage sensibles aux grognes sociales des togolaises et des togolais. Je sais en même temps que vous que la conjoncture et difficile, mais cela doit être une motivation supplémentaire pour nous pour être plus proches et mieux à l'écoute de nos populations », a-t-il lancé aux ministres présents.

Il a demandé au gouvernement de reprendre les négociations avec les responsables des enseignants. A ces derniers, il a conseillé de privilégier le dialogue aux ultimatums.

S’agissant de la crise universitaire, le président Faure Gnassingbé a indiqué que le gouvernement « était prêt à trouver une solution rapide et définitive à ce problème », mais il a rappelé aux étudiants une évidence : les facultés sont faîtes pour étudier ; pas pour faire de la politique.

Voici l’intervention du chef de l’Etat 

Je voudrais vous remercier pour les voeux que vous venez de m'adresser en votre nom et au nom des ministres du gouvernement. Je souhaite que cette année 2012 soit pour vous même monsieur le Premier ministre, une année de paix, de réussite et de bonheur. 

Ces voeux s'adressent également à l'ensemble des membres du gouvernement, à leurs familles, à leurs proches et à leurs amis.

L'année 2011 a été une bonne année pour le gouvernement. Je vous félicite des efforts que vous avez faits et des résultats qui ont été obtenus. Je pense que la présentation des voeux n'est pas un exercice d'autosatisfaction. 

Tout en étant d'accord avec le bilan dressé par monsieur le Premier ministre je voudrais vous dire ma préoccupation par rapport à la situation sociale que connaît notre pays, depuis le mois de décembre. Quels que soient les efforts que nous déployions, quels que soient les succès que nous rencontrions, ils seront illusoires si au centre de notre politique, nous n'avons pas le souci de l'homme et de sa position. Je vous demande d'être davantage sensibles aux grognes sociales des togolaises et des togolais. Je sais en même temps que vous que la conjoncture est difficile, mais cela doit être une motivation supplémentaire pour nous pour être plus proches et mieux à l'écoute de nos populations. 

Je vous demande de redoubler d'efforts et de reprendre directement des négociations avec les responsables des enseignants pour que dans les jours qui viennent nous puissions trouver des solutions à la satisfaction de toutes et de tous. Aux enseignants, je dis qu'on ne résout pas un conflit social à coup d'ultimatums. Le dialogue n'a pas encore épuisé ses ressources. Je leur demande de venir et de discuter avec les ministres et je promets que nous trouverons une solution à la satisfaction de tous. 

Pour les étudiants, je sais que des discussions ont lieu avec les responsables universitaires. Le gouvernement est prêt à trouver une solution définitive à ce problème mais le monde universitaire doit faire son travail. Nos universités doivent être des vrais lieux d'enseignement et  pas des lieux où on fait de la politique. 

Pour la situation des étudiants, nous pouvons faire des efforts et le gouvernement fera ces efforts, mais de grâce je vous demande encore une fois de trouver une issue rapide à ces problèmes. 

Pour finir je voudrais vous renouveler mes voeux de santé, de succès et de bonheur. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.