Faure préoccupé par l'ampleur du trafic

19/12/2013
Faure préoccupé par l'ampleur du trafic

L’Afrique de l’Ouest et le Sahel sont devenues depuis plusieurs années des plaques tournantes du trafic de cocaïne dont la valeur marchande est estimée à 1,25 milliard de dollars.

C’est l’un des volet de la criminalité transfrontalière dénoncée par le président du Togo, Faure Gnassingbé (photo).

Mais la nouveauté, c’est que ces régions ne sont plus seulement des voies de transit de la cocaïne en provenance d’Amérique du Sud vers l’Europe et les Etats-Unis, mais aussi de consommation locale. On estime le nombre de toxicomanes à près d’un million. 

Selon le directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) Yury Fedotov, près de 33 tonnes de cocaïne ont transité par l'Afrique de l'Ouest en 2010, dont 18 à destination de l'Europe pour une valeur marchande d'environ 1, 25 milliards de dollars. Le rapport 2013 de l'ONUDC sur les stupéfiants dans le monde confirme l'ampleur du trafic dans la sous-région, auxquels s'ajoutent la traite des personnes, le trafic d'armes à feu, de cigarettes et de carburant, ainsi que la piraterie dans le golfe de Guinée.

Faure Gnassingbé plaide pour de nouveaux partenariats transatlantiques combinant les efforts de l'Amérique latine, de l'Afrique de l'Ouest et de l'Europe. Le Togo à lui seul est dépassé. Il en appelle au renforcement de la coopération afin d'aider son pays et les autres Etats ouest-africains à affermir leurs capacités en matière de sécurité et de lutte contre le blanchiment d'argent et la contrebande d'armes.

Les fonds dégagés par les activités illicites permettraient aux organisations criminelles de soutenir leurs opérations et éventuellement d'appuyer les activités terroristes dans la région, avec des conséquences inévitables sur les efforts déployés pour la sécurité et le développement de la région.

Saluant les initiatives lancées au niveau international, le chef de l'ONUDC a expliqué qu'à travers son Programme régional, l'organisation qu'il dirige soutient les pays d'Afrique de l'Ouest, dans le cadre d'un large éventail de projets régionaux, sous-régionaux et nationaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les voies vers l'émergence

Développement

Le Togo s’est doté d’un nouveau Plan national de développement (PND) en phase avec les objectifs de développement durable (ODD).

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.