Faure rencontre Olympio à Ouaga

02/11/2007
Faure rencontre Olympio à Ouaga

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, est arrivé vendredi à Ouagadougou pour y rencontrer l'opposant Gilchrist Olympio, qui conteste les résultats des législatives du 14 octobre au Togo, a annoncé le chef de la diplomatie burkinabè, le colonel Djibril Ypènè Bassolé.

"M. Olympio doit rencontrer séparément les présidents Blaise Compaoré (président du comité de suivi de l'accord politique togolais d'août 2006) et Faure Gnassingbé", a déclaré le ministre burkinabè des Affaires étrangères.Peu après son arrivée dans la capitale burkinabè, le président togolais a rappelé sa volonté d'ouverture après que son parti, le Rassemblement du peuple togolais (RPT), eut remporté la majorité absolue au parlement, avec 50 sièges sur 81.

"Les élections étaient une étape déterminante et il fallait poursuivre l'apaisement, continuer la politique d'ouverture et garder également l'esprit de l'accord politique global en poursuivant dans le sens des réformes politiques", a-t-il déclaré à la presse.

Sa rencontre prévue vendredi avec son principal opposant s'inscrit selon lui dans "l'esprit de l'accord politique et l'esprit d'ouverture".

La dernière rencontre entre les deux hommes s'était tenue à Paris, en septembre 2006.

La Cour constitutionnelle a confirmé mardi la victoire du RPT aux législatives devant l'Union des forces de changement (UFC) de M. Olympio (27 sièges).

L'UFC qui a dénoncé des "irrégularités", a estimé mercredi que ces résultats "ne sont ni crédibles, ni acceptables", affirmant que la Cour "n'a pas dit le droit". Il avait toutefois envisagé, le 25 octobre, de participer à un gouvernement, "mais pas à n'importe quelles conditions".

Au sujet du scrutin du 14 octobre, M. Gnassingbé a estimé que "tout s'est bien passé dans la paix et la sérénité, ce qui prouve que l'accord politique global est un bon accord (...) Je suis venu dire la gratitude du peuple togolais et ma propre reconnaissance au président Compaoré", a-t-il poursuivi.

L'ensemble des missions internationales d'observateurs a considéré que ces législatives avaient été transparentes et démocratiques.

Le parti d'Olympio participait aux législatives pour la première fois depuis le début du processus démocratique en 1990.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).