Faute collective

19/10/2011
Faute collective

Les Forces armées togolaises (FAT) ont recommandé mardi à la Commission «Vérité, justice et réconciliation» (CVJR), l’instauration d’une « journée mémoire de la faute collective ». 

Les FAT ont publié un communiqué dans lequel elles expliquent comment elles ont joué un rôle déterminant dans le retour au calme à Atakpamé après les violences d’avril 2005. 

« Tout comme les commémorations des jours glorieux, les FAT recommandent d’instituer à l’issue du processus, une journée mémoire de la faute collective pour conjurer les démons de la discorde », a indiqué le colonel Tchalo Lémou, chef de la délégation des FAT . 

Au total, 57 auditions ont été effectuées par la CVJR au cours des audiences d’Atakpamé. La Commission encourage tous ceux qui reconnaissent leur responsabilité dans ces violences et "exhorte ceux qui hésitent encore à reconnaître leur tort à le faire étant entendu que le pardon est la seule voie pour le triomphe de la justice transitionnelle."

La CVJR, créée à l’initiative du président Faure Gnassinbgbé, à faire la lumière sur les évènements survenus au Togo de 1958 à 2005.

Lire le communiqué au terme des audiences de mardi à Atakpamé.

Informations complémentaires

Communiqué CVJR.pdf 154,64 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation.