Faute collective

19/10/2011
Faute collective

Les Forces armées togolaises (FAT) ont recommandé mardi à la Commission «Vérité, justice et réconciliation» (CVJR), l’instauration d’une « journée mémoire de la faute collective ». 

Les FAT ont publié un communiqué dans lequel elles expliquent comment elles ont joué un rôle déterminant dans le retour au calme à Atakpamé après les violences d’avril 2005. 

« Tout comme les commémorations des jours glorieux, les FAT recommandent d’instituer à l’issue du processus, une journée mémoire de la faute collective pour conjurer les démons de la discorde », a indiqué le colonel Tchalo Lémou, chef de la délégation des FAT . 

Au total, 57 auditions ont été effectuées par la CVJR au cours des audiences d’Atakpamé. La Commission encourage tous ceux qui reconnaissent leur responsabilité dans ces violences et "exhorte ceux qui hésitent encore à reconnaître leur tort à le faire étant entendu que le pardon est la seule voie pour le triomphe de la justice transitionnelle."

La CVJR, créée à l’initiative du président Faure Gnassinbgbé, à faire la lumière sur les évènements survenus au Togo de 1958 à 2005.

Lire le communiqué au terme des audiences de mardi à Atakpamé.

Informations complémentaires

Communiqué CVJR.pdf 154,64 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.