Faux résultats ? Fabre raconte n’importe quoi

27/07/2013
Faux résultats ? Fabre raconte n’importe quoi

Jean-Claude Homawo, le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a sèchement répondu samedi à Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC-CST qui avait accusé l’institution, la veille, de diffuser de faux résultats. Le politicien avait même évoqué un ‘coup de force électoral’.

M. Homawoo a fait savoir que les premières tendances communiquées par la Céni étaient issues des résultats obtenus auprès des membres des bureaux de vote parmi lesquelles ceux de … l’ANC-CST !

‘J’ai entendu dire que le CST contestait les résultats. De quels résultats parle ce groupement ? Il n’y a pas 36.000 résultats différents. Ceux fournis par la Céni sont le résultat des urnes, issus des bureaux de vote dont les procès-verbaux ont été établis en présence des représentants des partis politiques, dont ceux du CST-ANC’, a indique M. Homawoo.

Le vice-président de l’organe électoral a rappelé qu’aussi bien les opérations de vote que de dépouillement étaient hautement sécurisées. Les résultats reçus par la Céni des différents bureaux de vote sont sujet à de multiples vérifications et recoupements.

Selon la plupart des observateurs, le scrutin au Togo s’est déroulé dans d’excellentes conditions de sécurité et de transparence. Les résultats définitifs devraient être annoncé d’ici 24 ou 48h.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.