Fédérer le monde rural

26/02/2011
Fédérer le monde rural

Le président togolais, Faure Gnassingbé, a clôturé samedi à Dapaong le 3e Forum du paysan togolais devant plus d’un millier de représentants du monde agricole et des délégations venues des pays voisins, du Burkina Faso, du Bénin et du Ghana.
Le chef de l’Etat a rappelé à cette occasion que « Le développement d’une agriculture innovante et d’une agriculture de qualité est devenu un enjeu national. L’agriculture est en effet un des éléments essentiels autour desquels nous bâtirons notre prospérité future ».
Et de fait, le gouvernement a fait du développement de ce secteur un des piliers de sa politique de relance économique avec des résultats encourageants. Le Togo a dégagé des excédents pour les cultures vivrières au cours des dernières campagnes agricoles avec près de 90.000 tonnes.
Faure Gnassingbé souhaite également améliorer les conditions de vie et de travail du monde paysan en boostant la production et les revenus, en réduisant la pauvreté en milieu rural ou en facilitant l’accès aux services de santé.
« C’est une tâche difficile. C’est un travail de longue haleine. Mais je note déjà quelques évolutions encourageantes aussi bien dans les conditions de production que les résultats que vous obtenez », a-t-il déclaré.

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.