Fin d’une manif qui n’a jamais commencé

17/03/2011
Fin d’une manif qui n’a jamais commencé

La marche de protestation, organisée jeudi par le FRAC, pour protester contre un projet de loi relatif aux manifestations publiques n’a finalement pas eu lieu.

Les forces de sécurité, positionnés au début du parcours dans, le quartier de Bé à Lomé, ont dispersé les quelques centaines de personnes présentes.
Dans l’après-midi, Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC, a dénoncé la violence policière. Selon lui, il y aurait « 54 blessés graves ». Chiffre à prendre avec beaucoup de précaution car ce parti est rompu à la diffusion d’informations fantaisistes.
Fabre a annoncé une nouvelle manifestation pour vendredi.
De son côté, Kofi Yamgnane, rentré fraichement de France après un an d’absence, a critiqué le gouvernement pour sa « violence inhumaine ».
Ces opposants tentent par tous les moyens de remobiliser la rue pour donner un sens à leur combat pour le moins illisible.

En photo : les policiers déployés jeudi dans le quartier de Bé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.