Fin d’une manif qui n’a jamais commencé

17/03/2011
Fin d’une manif qui n’a jamais commencé

La marche de protestation, organisée jeudi par le FRAC, pour protester contre un projet de loi relatif aux manifestations publiques n’a finalement pas eu lieu.

Les forces de sécurité, positionnés au début du parcours dans, le quartier de Bé à Lomé, ont dispersé les quelques centaines de personnes présentes.
Dans l’après-midi, Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC, a dénoncé la violence policière. Selon lui, il y aurait « 54 blessés graves ». Chiffre à prendre avec beaucoup de précaution car ce parti est rompu à la diffusion d’informations fantaisistes.
Fabre a annoncé une nouvelle manifestation pour vendredi.
De son côté, Kofi Yamgnane, rentré fraichement de France après un an d’absence, a critiqué le gouvernement pour sa « violence inhumaine ».
Ces opposants tentent par tous les moyens de remobiliser la rue pour donner un sens à leur combat pour le moins illisible.

En photo : les policiers déployés jeudi dans le quartier de Bé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.