Fin d’une manif qui n’a jamais commencé

17/03/2011
Fin d’une manif qui n’a jamais commencé

La marche de protestation, organisée jeudi par le FRAC, pour protester contre un projet de loi relatif aux manifestations publiques n’a finalement pas eu lieu.

Les forces de sécurité, positionnés au début du parcours dans, le quartier de Bé à Lomé, ont dispersé les quelques centaines de personnes présentes.
Dans l’après-midi, Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC, a dénoncé la violence policière. Selon lui, il y aurait « 54 blessés graves ». Chiffre à prendre avec beaucoup de précaution car ce parti est rompu à la diffusion d’informations fantaisistes.
Fabre a annoncé une nouvelle manifestation pour vendredi.
De son côté, Kofi Yamgnane, rentré fraichement de France après un an d’absence, a critiqué le gouvernement pour sa « violence inhumaine ».
Ces opposants tentent par tous les moyens de remobiliser la rue pour donner un sens à leur combat pour le moins illisible.

En photo : les policiers déployés jeudi dans le quartier de Bé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.