Fin d’une manif qui n’a jamais commencé

17/03/2011
Fin d’une manif qui n’a jamais commencé

La marche de protestation, organisée jeudi par le FRAC, pour protester contre un projet de loi relatif aux manifestations publiques n’a finalement pas eu lieu.

Les forces de sécurité, positionnés au début du parcours dans, le quartier de Bé à Lomé, ont dispersé les quelques centaines de personnes présentes.
Dans l’après-midi, Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC, a dénoncé la violence policière. Selon lui, il y aurait « 54 blessés graves ». Chiffre à prendre avec beaucoup de précaution car ce parti est rompu à la diffusion d’informations fantaisistes.
Fabre a annoncé une nouvelle manifestation pour vendredi.
De son côté, Kofi Yamgnane, rentré fraichement de France après un an d’absence, a critiqué le gouvernement pour sa « violence inhumaine ».
Ces opposants tentent par tous les moyens de remobiliser la rue pour donner un sens à leur combat pour le moins illisible.

En photo : les policiers déployés jeudi dans le quartier de Bé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.