Fonctionnaires fantômes

24/10/2011
Fonctionnaires fantômes

Le ministère de la Fonction publique veut avoir une idée très précise du nombre de fonctionnaires au Togo. C’est pourquoi pendant 7 jours, une opération de contrôle est effectuée sur l’ensemble du territoire. Les agents de l’Etat devront être physiquement présents et présenter différentes pièces administratives dont leurs éventuels diplômes pour justifier de leur poste.

La représentante résidante du PNUD au Togo, Kadiata Lo N’diaye, dont l’institution assure le financement du recensement, a assuré que l’opération se déroulait dans de bonnes conditions.

Solitoki Esso, le ministre de la Fonction publique en personne, a effectué une tournée dans plusieurs ministères et institutions publiques. 

« Ce dénombrement a plusieurs objectifs : maîtriser les effectifs, et faire la chasse aux employés fantômes qui continuent d’émarger sur le budget de l’Etat », a-t-il précisé.

Au Togo, il n’est pas rare que certains fonctionnaires ne passent à leur administration qu’en fin de mois pour toucher leur chèque; le reste du temps étant mis à profit pour développer une autre activité professionnelle. Ces mauvaises pratiques sont cependant en voie de disparition. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.