Fosep : protéger les candidats et les électeurs

09/02/2010
Fosep : protéger les candidats et les électeurs

Le commandant de la Force sécurité élection présidentielle (FOSEP 2010), Yark Dameyam, a présenté mardi au stade de Kégué, le plan de déploiement de ses troupes avant, pendant et après l’élection présidentielle. Une cérémonie à laquelle assistaient les observateurs militaires de la Cédéao et des représentants d’organisation de droits de l’homme.
La Fosep est composée de 6000 hommes, dont 3000 policiers et 3000 gendarmes qui seront déployés sur toute l’étendue du territoire pour maintenir la paix, assurer la sécurité des candidats et leurs meetings ainsi que la libre circulation des personnes.
Le colonel Yark a précisé que chaque candidat disposerait d’un effectif conséquent pour assurer sa sécurité personnelle, celle du siège de son parti et de son domicile.
« Le candidats ont toute latitude de choisir dans nos rangs les éléments qui leur conviennent pour assurer leur sécurité » a précisé le patron de la FOSEP.
« Notre mission est d’empêcher les actes de vandalisme, de violence de toute nature durant le processus. Nous travaillerons en collaboration avec les services de santé et les sapeurs pompiers pour tout besoin utile » a encore indiqué Yark Dameyam.
La Fosep est déjà présente dans toutes les préfectures où elle dispose de moyens matériels importants : véhicules tout terrain, motos et ambulances, et d’équipements de transmission.
Le ministre de la Sécurité, Atcha Titikpina, a souhaité qu’un climat de confiance mutuelle s’instaure entre la population et les forces de sécurité.
L’élection présidentielle se déroulera le 28 février prochain au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.