Fourre-tout protestataire

24/05/2012
Fourre-tout protestataire

Des opposants regroupés au sein du Collectif «Sauvons le Togo» ont manifesté jeudi à Lomé de la Colombe de la Paix au Palais des Congrès pour « exiger » du gouvernement « le retrait immédiat et sans condition de l’Assemblée nationale des projets de lois relatifs au code électoral et au découpage électoral, ainsi que le retour à l’Assemblée nationale des 9 députés irrégulièrement révoqués de leur mandat parlementaire ».

Participaient à la marche toutes les figures anti-pouvoir : Jean-Pierre Fabre de l’ANC, Aimé Gogué de l’ADDI ou encore Agbéyomé Kodjo d’Obuts.

En dépit des consultations initiés par les autorités pour évoquer les réformes électorales, le Collectif affirme « le gouvernement est décidé à opérer un passage en force en organisant les prochaines échéances au pas de charge ».

Cette position radicale exprimée par certains opposants n’est pas vraiment une surprise. A l’approche de chaque élection, ils font monter la pression et placent les enchères toujours beaucoup trop haut.

Le millésime électoral 2012 n’échappe pas à la tradition.

Le Togo doit organiser des élections législatives et locales en octobre prochain. D’ici là, le pays doit modifier le code électoral et procéder à un redécoupage en prenant en compte, notamment, les recommandations de l’Union européenne.

En photo : les manifestants devant le Palais des congrès

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.