François Boko récidive

09/02/2010
François Boko récidive

Depuis cinq ans François Boko (médaillon) avait disparu de la scène togolaise : il était devenu avocat à Paris. On se souvient qu’il y a cinq ans à l’avant-veille de l’élection présidentielle au Togo, François Boko, alors ministre de l’Intérieur, démissionna dans la nuit pour tenter d’empêcher la tenue du scrutin.
Il espérait alors être suivi par l’armée. Mais son acte resta isolé.
Voici qu’aujourd’hui, il récidive en organisant à Paris ce mardi une réunion des candidats de l’opposition réunion à laquelle participera également le franco-togolais Koffi Yamgnane.
Ces différents candidats n’ont pas réussi à s’entendre à Lomé. François Boko espère leur faire adopter une attitude solidaire à Paris.
Parmi les propositions de Boko une suggestion comparable à son geste d’il y a cinq ans : demander à tous les candidats de se retirer de la compétition si le scrutin n’est pas reporté. Suggestion fort peu originale puis qu’elle est présentée par toutes les oppositions africaines à la veille des élections.
On se demande quelle attitude adoptera le Quai d’Orsay qui tolère sur le territoire français un tel meeting. Que se passerait-il si demain Besancenot, Strauss-Kahn, Martine Aubry et Villepin réunis se rassemblaient à Lomé pour traiter des élections françaises ?

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tous mobilisés contre les changements climatiques

Environnement

La Semaine de la diplomatie climatique se déroule du 24 au 30 septembre avec de nombreuses conférences, débats, projection de films.

ACP-UE : début des négociations le 1er octobre

Coopération

Le Groupe central de négociation chargé de préparer les prochaines discussions avec l’UE pour parvenir à un accord post-Cotonou, s’est réuni dimanche à New-York.

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.