Fréau Jardin : « Les responsabilités restent encore à élucider »

10/11/2011
Fréau Jardin : « Les responsabilités restent encore à élucider »

Qui a donné l'ordre de tirer sur les manifestants le 25 janvier 1993? Question à laquelle tente de répondre la Commission «Vérité, justice et réconciliation» (CVJR). Plusieurs personnalités politiques de la majorité comme de l’opposition mettent en cause Agbéyomé Kodjo, ministre de l'Intérieur à l’époque, mais ce dernier s’en défend affirmant qu’il avait mis en garde les organisateurs de la manifestation contre les risques de dérapages

Reste donc à la CVJR à faire la lumière sur ce qu’elle qualifie elle-même de « tragédie ».

« Il apparait selon les personnes auditionnées, que le contexte très tendu des premières années de l’amorce du processus démocratique au Togo et les clivages qui opposaient le régime d’alors à l’opposition peuvent expliquer les développements regrettables de ce qui ne devait être qu’un marche pacifique », souligne l’institution.

Impossible de pointer du doigt qui que ce soit à ce stade, estime-t-on à la CVJR. « (…) les responsabilités restent encore à élucider », conclut la Commission.

Au début des années 90, le Togo avait été secoué par une vague de violences liée à un processus de démocratisation particulièrement laborieux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.