Fréau Jardin : « Les responsabilités restent encore à élucider »

10/11/2011
Fréau Jardin : « Les responsabilités restent encore à élucider »

Qui a donné l'ordre de tirer sur les manifestants le 25 janvier 1993? Question à laquelle tente de répondre la Commission «Vérité, justice et réconciliation» (CVJR). Plusieurs personnalités politiques de la majorité comme de l’opposition mettent en cause Agbéyomé Kodjo, ministre de l'Intérieur à l’époque, mais ce dernier s’en défend affirmant qu’il avait mis en garde les organisateurs de la manifestation contre les risques de dérapages

Reste donc à la CVJR à faire la lumière sur ce qu’elle qualifie elle-même de « tragédie ».

« Il apparait selon les personnes auditionnées, que le contexte très tendu des premières années de l’amorce du processus démocratique au Togo et les clivages qui opposaient le régime d’alors à l’opposition peuvent expliquer les développements regrettables de ce qui ne devait être qu’un marche pacifique », souligne l’institution.

Impossible de pointer du doigt qui que ce soit à ce stade, estime-t-on à la CVJR. « (…) les responsabilités restent encore à élucider », conclut la Commission.

Au début des années 90, le Togo avait été secoué par une vague de violences liée à un processus de démocratisation particulièrement laborieux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Coopération

L’université agronomique de Changsha (Chine) va proposer un nouveau cycle de formation aux agriculteurs togolais.

Sport et développement en Afrique

Coopération

L’Allemagne va financer la construction d’équipements sportifs dans la région de la Kara (nord Togo). Il s’agit notamment de terrains de foot et de basket.