Gâchis économique

17/06/2012
Gâchis économique

Lors du Conseil des ministres qui s’est déroulé samedi, il a été longuement question des manifestations violentes qui ont secoué Lomé en milieu de semaine.

Le dialogue politique est possible sans que l’on soit obligé de recourir à des actes de violence, souligne le communiqué final. « Or, les manifestations organisées par le collectif « Sauvons le Togo » et qui avaient pour objectif officiel des revendications politiques et de défense des droits de l’homme ont plutôt débouché sur des actes de violence qui ne font pas honneur spécialement à notre pays ». peut-on lire.

Le conseil des ministres constate le « gâchis économique avec les deux jours de travail dont on a privé nos commerçantes et commerçants ». 

Enfin, le gouvernement note une « exaspération au sein de la population excédée par autant d’outrances verbales et physiques ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.