Garantir les droits de l'homme et les libertés publiques

13/10/2009
Garantir les droits de l'homme et les libertés publiques

398 agents du corps de la paix (communément appelés gardiens de préfecture) ont assisté mardi à une cérémonie de drapeau au terme de plusieurs mois de formation au Centre national d'instruction (CNI) et à l'Ecole nationale de police. « Vous devez savoir que désormais votre mission est celle d'agir pour la paix et la sécurité du pays, vous aurez à affronter des situations difficiles qui vous demanderont professionnalisme, méthode, courage, détermination. Vous devez garder à l'esprit votre responsabilité dans la promotion des droits de l'homme et des libertés publiques » a déclaré Atcha Titikpina, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

L'officiel a par ailleurs rappelé la décision du chef de l'Etat de dissocier les attributions des forces de l'ordre et de l'armée.M. Titikpina a enfin indiqué qu'il souhaitait bénéficier de l'assistance des partenaires du Togo, comme l'Union européenne et la France, en moyens financiers et matériel pour professionnaliser les missions de la police. Une demande formulée dans la perspective de la prochaine élection présidentielle.

Depuis 2005, 2.300 supplémentaires policiers ont été recrutés et formés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guy Lorenzo veut dénicher de nouveaux talents

Sport

Les directions régionales et préfectorales du sport et des loisirs ont reçu un appui financier et en équipements du ministre des Sports, Guy Lorenzo.

Le Premier ministre israélien participera au sommet de Monrovia

Cédéao

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu participera le 4 juin prochain à Monrovia (Liberia) au sommet de la Cédéao.

Une exploitation raisonnée des océans

Environnement

Du 5 au 9 juin 2017, l’ONU accueillera à New-York sa première conférence mondiale sur l’Océan, très importante pour le climat et pour l'économie. 

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.