Garantir les droits de l'homme et les libertés publiques

13/10/2009
Garantir les droits de l'homme et les libertés publiques

398 agents du corps de la paix (communément appelés gardiens de préfecture) ont assisté mardi à une cérémonie de drapeau au terme de plusieurs mois de formation au Centre national d'instruction (CNI) et à l'Ecole nationale de police. « Vous devez savoir que désormais votre mission est celle d'agir pour la paix et la sécurité du pays, vous aurez à affronter des situations difficiles qui vous demanderont professionnalisme, méthode, courage, détermination. Vous devez garder à l'esprit votre responsabilité dans la promotion des droits de l'homme et des libertés publiques » a déclaré Atcha Titikpina, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

L'officiel a par ailleurs rappelé la décision du chef de l'Etat de dissocier les attributions des forces de l'ordre et de l'armée.M. Titikpina a enfin indiqué qu'il souhaitait bénéficier de l'assistance des partenaires du Togo, comme l'Union européenne et la France, en moyens financiers et matériel pour professionnaliser les missions de la police. Une demande formulée dans la perspective de la prochaine élection présidentielle.

Depuis 2005, 2.300 supplémentaires policiers ont été recrutés et formés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.