Gérer la transhumance au niveau régional

29/01/2015
Gérer la transhumance au niveau régional

Ouro-Koura Agadazi Photo © E. Pita

Les mouvements saisonniers de bétail existent dans l’ensemble des pays d’Afrique de l’Ouest.

C’est un moyen ancestral d’éviter l’épuisement de la végétation. 

La transhumance peut parfois créer des tensions entre paysans étrangers et autochtones avec la destruction des cultures par les bovins.

Mais le plus souvent, éleveurs et cultivateurs trouvent un terrain d’entente, notamment par des échanges commerciaux - par exemple des fumures de parcelles contre le glanage des chaumes de mil ou de sorgho.

Le gouvernement entend favoriser une transhumance apaisée.

Pour cela, il a élaboré un plan de gestion qui tient compte des divers aspects relatifs à la sécurisation de ce mode d’élevage. 

L’objectif est de favoriser une insertion harmonieuse des transhumants au Togo et de valoriser leur contribution à l’essor de l’économie nationale.

C’est dans ce cadre que Lomé accueille depuis jeudi une réunion régionale sur ce thème. Elle rassemble des responsables politiques et administratifs du Togo, du Bénin, du Burkina Faso et du Niger  ainsi que des représentants de la Cédéao, du CILSS (Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel) et de l’UEMOA.

Les participants jeudi à Lomé

Le ministre togolais de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, espère convaincre ses homologues d’adopter plusieurs mesures simples et efficaces. Il cite, notamment, une législation agropastorale sous régionale, l’élaboration d’une carte de transhumance communautaire intégrée et l’Institutionnalisation de la concertation entre les pays de départ et les pays d’arrivée.

La campagne nationale de transhumance débute le 30 janvier au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.