Gesticulation politique

17/04/2012
Gesticulation politique

L’ANC s’oppose au projet de découpage électoral sur lequel travaillerait le gouvernement, mais dont personne n’a obtenu copie pour le moment.

Ce parti d’opposition déclare être contre la réduction du nombre de sièges à l’Assemblée nationale qui passerait à 97 et critique le critère pondéré de représentativité intégrant la démographie et la superficie, lui préférant le critère démographique mis en évidence par le quotient de représentativité. « C’est le seul critère objectif à caractère scientifique sur lequel doit être fondée une opération de découpage électoral », estime le mouvement.

Les autorités planchent sur différentes options à partir des recommandations des experts et des missions d’observation de l’Union européenne pour l’organisations des prochaines consultations électorales au Togo prévues en fin d’année.

Mais rien de définitif pour le moment. Aussi, les prises de positions de l’ANC sont de la gesticulation politique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.