Gestion privée pour un meilleur service public

18/06/2016
Gestion privée pour un meilleur service public

Des hôpitaux mieux gérés donc plus efficaces

Les difficultés liées au secteur de la santé ne sont pas financières, mais structurelles, a affirmé vendredi devant les députés le ministre de la Santé, Moustapha Mujiyawa.

Autrement dit, ce n’est pas l’argent qui fait défaut, mais une gestion efficiente des établissements hospitaliers.

‘Le problème des hôpitaux c’est leur mauvaise gestion’, a martelé le ministre.

L’idée est donc de confier le management à des structures privées, mais prévient Moustapha Mujiyawa, hors de question que ce dispositif se mette en place au détriment des patients. Au contraire. Grâce à cette architecture, les malades seront mieux accueillis et mieux soignés

 ‘L’Etat ne démissionne et ne désengage pas. Il garde ses prérogatives régaliennes et les assumera. Notre seul but, c’est d’améliorer les choses’, a confié le ministre.

Pas de privatisation de la santé, mais une délégation de service public pour la gestion des hôpitaux.

Une phase pilote va d’abord concerner le CHU Sylvanus Olympio de Lomé, la plus grande structure hospitalière du pays.

Le Togo compte  3 CHU, 6 centres hospitaliers, 40 hôpitaux de districts et 600 dispensaires. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.