Gilbert Houngbo à l'écoute des populations et des partenaires

10/04/2009
Gilbert Houngbo à l'écoute des populations et des partenaires

Le Premier ministre Gilbert Houngbo a ouvert jeudi un atelier national de validation du Document complet de stratégie nationale de réduction de la pauvreté (DSRP). La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des députés, des ambassadeurs accrédités au Togo, des directeurs généraux et centraux des services publics et privés.

M. Houngbo a rappelé le chemin parcouru par le Togo pour aboutir à cette phase de rédaction du DSRP. « Le document qui est soumis à votre examen pendant les trois prochains jours, traduit un peu plus dans les détails, la vision du Chef de l'Etat ainsi que le programme de gouvernement que j'ai défendu devant l'Assemblée Nationale le 16 septembre 2008 », a expliqué le premier ministre.

Il a exprimé la reconnaissance du gouvernement pour le soutien apporté par les institutions internationales. « Leur l'appui a été déterminant dans la rédaction de ce document », a-t-il souligné.

M. Houngbo a exhorté les participants à avoir « des débats constructifs » pour finaliser la dernière version du document qui servira de cadre pour orienter les actions du gouvernement et de ses partenaires.

Le séminaire prendra fin samedi.

Discours prononcé par le Premier ministre à l'ouverture des travaux

Je voudrais, au nom du Président de la République, de l'ensemble du Gouvernement et en mon nom personnel, vous remercier pour votre mobilisation soutenue autour de la question du redressement économique et social du Togo, mobilisation qui se traduit encore ce matin par votre participation massive à cet atelier national de validation du Document Complet de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP Complet).

Je voudrais particulièrement remercier tous les partenaires techniques et financiers pour le rôle qu'ils ont joué dans le processus d'élaboration, d'abord du DSRP intérimaire et ensuite du DSRP Complet dont les options stratégiques vont meubler les discussions des présentes assises.

Honorables invités,

Mesdames, Messieurs,

A la faveur de l'apaisement politique retrouvé, le Gouvernement a engagé des réformes économiques d'envergure qui ont commencé à porter des fruits. Ainsi, sur la base du document intérimaire de stratégie de réduction de la pauvreté adopté en Conseil des Ministres en mars 2008, un programme triennal au titre de la Facilité pour la Réduction de la Pauvreté et la Croissance a été conclu avec le Fonds Monétaire International en avril 2008.

Par ailleurs, la Banque Mondiale a mis en place, en mai de l'année dernière, un don pour la relance économique et la gouvernance permettant au Togo d'apurer ses arriérés vis-à-vis de cette institution financière et de bénéficier auprès d'elle, de la levée de la suspension de ses interventions. Dans la même foulée, la création à la Banque Africaine de Développement d'une facilité en faveur des Etats fragiles, a donné l'occasion au Togo de normaliser ses relations avec la première institution africaine de financement. Cette normalisation s'est poursuivie avec l'allègement de la dette bilatérale togolaise vis-à-vis du Club de Paris et la négociation avec les autres partenaires bilatéraux et multilatéraux, de conditions similaires de reprise de coopération.

Les progrès enregistrés dans les réformes économiques ainsi que la normalisation des relations avec la communauté financière internationale ont été couronnés en novembre 2008 par l'atteinte par le Togo du point de décision de l'initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE).

Honorables invités,

Mesdames, Messieurs,

Les résultats de la Conférence des Partenaires au développement tenue à Bruxelles en septembre 2008 ont allongé la liste des principaux acquis du DSRP intérimaire. Ces acquis encourageants ont renforcé la conviction du Gouvernement togolais sur la nécessité d'élaborer un document de référence pour sous-tendre l'ensemble de son action de développement économique et social avec l'appui des partenaires extérieurs. C'est, sans doute, cette volonté partagée qui a nourri et entretenu le processus lancé en mai 2008 et dont l'une des étapes cruciales est celle qui nous réunit aujourd'hui. C'est le lieu d'exprimer la profonde gratitude du Gouvernement à vous tous ici présents et à tous les autres acteurs du développement pour votre dévouement à la cause togolaise.

Le document qui est soumis à votre examen pendant les trois prochains jours, traduit un peu plus dans les détails, la vision du Chef de l'Etat ainsi que le programme de gouvernement que j'ai défendu devant l'Assemblée Nationale le 16 septembre 2008.

Il est fondé sur la nouvelle approche des plus hautes autorités togolaises qui consiste, à construire l'action du Gouvernement sur la volonté exprimée par les populations au bénéfice desquelles la plupart des actions sont développées et mises en Œuvre. Nous avons également le souci de prendre en considération, les principales lignes directrices qui guident les interventions de nos partenaires au développement pour faciliter leur alignement dans le sens de la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide.

Cet atelier national de validation n'est qu'une étape, certes importante, dans la chaîne de concertation qui s'est déroulée tout au long de ce processus et qui se poursuivra bien au-delà pour permettre à toutes les composantes de la Nation togolaise de s'impliquer aussi dans la mise en Œuvre et le suivi des orientations qu'elles ont elles-mêmes contribué à définir.

Je vous convie donc  à des débats constructifs et de fond au cours des travaux afin qu'au bout des trois jours, le consensus se fasse sur un document cohérent, prenant en compte les préoccupations des uns et des autres et, surtout, permettant de retenir les actions prioritaires à mettre en Œuvre pour inscrire résolument le Togo sur la voie de l'émergence.

Honorables invités,

Mesdames, Messieurs,

J'espère que ces contributions se renforceront  à l'avenir pour nous permettre de rendre tangibles et palpables, les orientations et les choix de politique que nous allons opérer à travers ce DSRP Complet. Cette espérance, nous pouvons particulièrement la concrétiser grâce à une mobilisation accrue des ressources auprès de nos partenaires techniques et financiers.

Pour notre part, nous restons déterminés à poursuivre les réformes engagées surtout pour assurer la bonne gestion de l'aide et des dépenses publiques afin de produire des services de base en qualité et quantité suffisantes pour améliorer les conditions de vie de nos populations.

C'est sur cet engagement que je déclare ouvert l'atelier national de validation du DSRP Complet.

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.