Gnininvi jette l’éponge

05/09/2012
Gnininvi jette l’éponge

Le renouvellement se poursuit à la tête des partis politiques togolais. Après Me Yaowi Agboyibo du CAR, c’est au tour de Léopold Gnininvi (photo) de renoncer à la direction de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA, opposition). La décision a été prise le 22 août dernier, mais officiellement annoncée mercredi. Il est remplacé à ce poste par Brigitte Adjamagbo-Jonhson, candidate à l’élection présidentielle de 2010 ; elle assurera l’intérim jusqu’à l’élection d’un nouveau secrétaire général lors du prochain congrès.

M. Gnininvi a expliqué les raisons de son retrait par l’ « obligation de réduire ses activités », sans plus de précisions.

Vieux routier de la politique togolaise, Léopold Gnininvi s’est longtemps opposé au président Gnassingbé Eyadema (décédé en 2005) avant de rejoindre le gouvernement en 2007 au poste de ministre des Affaires étrangères, puis de l’Artisanat et des Innovations technologiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.