Gnofam ouvre la voie

16/04/2012
Gnofam ouvre la voie

La politique de grands travaux menée par le gouvernement concerne en priorité le réseau routier à Lomé et dans le reste du pays, mais il caresse aussi le projet de relancer le fret ferroviaire. Double objectif, explique le ministre des Transports, Ninsao Gnofam (photo), limiter le nombre de camions qui mettent les routes à rude épreuve et accélérer les exportations de minerais et les conteneurs déchargés au Port de Lomé.

Republicoftogo.com : Vous avez annoncé récemment la réhabilitation d’une partie des voies ferrées. C’est le grand retour du train au Togo ?

Ninsao Gnofam : Ce n’est pas encore le grand retour, mais c’est un début. Les routes togolaises sont surchargées. Tout le commerce national et inter-Etats s’effectue par camion avec une menace pour les routes toutes neuves qui pourraient s’abimer rapidement avec les surcharges.

Nous avons demandé à certaines grandes entreprises, comme Wacem, Pomar, Mining etc. de tout faire pour utiliser le chemin de fer. C’est de là que  le projet d’embranchement vers le Ghana est né. Il va permettre à la société Wacem, par exemple, de convoyer le clinker depuis la carrière située à Tabligbo jusqu’au site de déchargement au Ghana. 

La voie à réaménager part du rond point de Djidjolé pour rejoindre la frontière du Ghana sur 2 km et va ensuite s’étendre à l’intérieur du Ghana jusqu’à l’usine de Wacem. 

L’ancienne voie qui va de Tabligbo jusqu’à la gare routière de Tokoin Abové et de Tokoin Abové au rond point Djidjolé doit également être réhabilitée.  

Les entreprises de TP ont besoin de travailler librement sur le site. Or celui-ci est occupé illégalement depuis de nombreuses années par des commerçants ou des particuliers. Les autorités leur demandent donc de quitter l’emprise des voies. Il n’y aura pas de dédommagement car c’est une zone d’utilité publique qui appartient à l’Etat.

Republicoftogo.com : Combien de temps vont durer les travaux ?

Ninsao Gnofam : Il faut compter entre 6 mois et un an. Des portions du tronçon seront complètement refaites. Il y a des endroits où il n’y a plus de traverses. Par ailleurs, il faudra indemniser certains riverains qui se trouvent au niveau du futur embranchement vers le Ghana.

Republicoftogo.com : Et pour le reste du réseau ferré, le gouvernement a-t-il des projets ?

Ninsao Gnofam : Nous travaillons sur un programme global de réhabilitation et d‘extension. Le modernisation du Port de Lomé doit s’accompagner de celle du réseau ferroviaire pour permettre les exportations vers les pays de l’Hinterland. Par exemple en construisant une voie qui irait vers Sinkansé à la frontière nord du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.